poème d’aujourd’hui.

“Aujourd’hui”.

Le jour tourne dans l’éclat d’une autre violence.

Mais la mort se penche sur un carré blanc ou des signes composent un chant pour la fièvre qui vint d’ailleurs.

La main se pose dans le verger d’une mémoire en fleurs ou

l’esquisse d’une plaie est vite repoussée.

Qui croit encore au naufrage de l’oeil dans les méandres de la parole’

Car la parole et la main se confondent dans le territoire en péril.

Heurts pour une possession mal dessinée sur le tracé d’une vie à peine entendue.

Soudain la couleur sort d’une élection et habille le geste qui s’use.

Tu te tais et laboures les champs d’un destin indigné

Mére

tu nous surprends à peine

L’oeil complice de l’écoute se ferma sur la parole qui voyage.

Nous sortons nus de la Méditerranée et nous faisons semblant de prier…….

(TBJ) Amour et Paix .

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account