Carré de Sator

SATOROTAS = un palindrome : bizarre , non ?

< ?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />

A la demande de notre cher Amba je vous offre une petite part du « mystérieux » carré magique Sator.


SATOR : la racine est SAT : semence, semailles. D’où sa signification classique de Semeur. un des c’est aussi l’ancien nom de Saturne, le Père des Dieux selon les romains. Nous lisons dans “le Monde Primitif ” de Court de Gébelin : ” Saturne est SATOR, le Dieu des moissons, l’Homme à la faux “.

AREPO : sur ce mot, tous les chercheurs ont buté. Le dictionnaire, consulté, ne donne rien. Mais ARREPO existe en latin, à notre avis c’est le mot d’origine mais réduit en un mot de 5 lettres AREPO afin de pouvoir être insérer dans le Carré. Sa signification est : aller rampant, insidieusement.

TENET : de tenere, il évoque l’idée de soutenir, maintenir, au propre comme au figuré. Certains chercheurs l’associent à l’idée de contrôler.

OPERA : de la même famille qu’opus, operi, il signifie les oeuvres, soit au figuré la Création, l’Univers.

ROTAS : la souche est rotare, idée de tourner, de tourbillonner. Outre l’idée de ROUE, il se rapporte à tout ce qui tourne, tout ce qui se meut, en particulier les astres et les planètes. ROTA PHOEBI : le soleil ; ROTA LUCIFIERI : l’étoile du Matin, etc.

Si nous traduisons, nous pouvons donc tirer du carré magique la suivante signification : SATOR : Dieu ; AREPO à notre insu, à la manière d’un REPtile ; TENET : il Tient ; OPERA : les oeuvres ; ROTAS : les roues, l’Univers.

Du point de vue étymologique, il ressort ainsi que le Carré SATOR est une représentation symbolique de l’Univers.

En vérité, il en raconte la Genèse même( pas la bibique biensûr). On peut imaginer, pour résumer cette Genèse, qu’au départ il n’y avait qu’un Carré Immaculé, représentant le Cosmos, la Création dans l’Eternité, avant le réveil de l’énergie encore assoupie.

La lettre N symbolise l’origine de TOUT, la Vie Unique, éternelle, Inconnaissable et pourtant omniprésente ; sans commencement ni fin, et pourtant régulière dans ses manifestations périodiques.

Son dédoublement, du fait qu’il est le germe tout ce qui EXISTE, a donné naissance à l’Univers représenté par l’intégralité du Carré SATOR.
L’intiation a d’autres symboliques , mais là, comme sont nom l’indique , il faut chercher…

Avec le carré de Sator, on retrouve le temple et le projet originel. Multiples sont les manières de le décrypter et cependant, il conserve son caractère énigmatique. Cabale de lettres ou sens caché, sa signification demeure encore incertaine.

SATOR – AREPO – TENET – OPERA – ROTAS

5 mots, 5 consonnes et 3 voyelles, déjà le 8 de l’infini. La croix de TENET a pu faire dire à certains qu’il s’agissait d’un symbole chrétien. Ne nous égarons pas : il s’agit du Grand Œuvre. Celui qui signe du carré SATOR a su réaliser la Pierre.

SATOR, c’est le Laboureur. Ceux qui oeuvrent par la voie humide, lente mais dextre, se prétendent des jardiniers, travaillant avec assiduité, car pour eux, le temps n’est que fluctuation de saisons tournant en rond. A un niveau plus subtil, il est la Conscience Universelle !.

AREPO serait un instrument aratoire, dans les langues celtisantes. Les Gaulois ont inventé la charrue, plus opératrice que la binette du jardinier, pour fendre la Terre ou la materia, dont on doit s’emparer par une opération magique, dans un temps favorable.

Mais il faut la tenir fermement et voici TENET. Le laboureur tient la croix qui structure l’édifice ou la charrue qui opère.

OPERA : c’est l’œuvre, la réalisation tant dans un plan matériel – la Pierre – que dans un autre plus éthéré – le bel canto. Notre jardinier a les manches en main et il est sur la voie de la réalisation de l’œuvre. Rotas, les roues, correspond à SATOR inversé. En fait, le carré de SATOR devrait s’appeler le carré de ROTAS, s’il a été conçu dans une langue qui se lit de droite à gauche. L’inversion évoque le Pendu du Tarot et une connaissance de la loi d’inversion des pôles.

L’art du SATOR est de placer le subtil en bas et l’épais en haut. SATOR maîtrise la charrue, I’Œuvre et la roue, qui signifie le Feu secret. Il réalise son rêve dans le plan matériel.

Dans le carré de Sator, les consonnes structurent l’espace, par les diagonales majeures et les points clés qu’elles occupent, à chaque rangée. C’est l’ossature du nom divin. Les voyelles en sont l’âme. Celles-ci se développent en des diagonales secondaires, rythmant l’édifice.

Ce dernier a pour équivalent la triple enceinte et comme développement tridimensionnel, la pyramide à degrés. SRN ou RPN en constituent les arêtes, alors que la lettre T en ouvre les portes. Ces quatre portes cardinales renvoient aux quatre voies qui attendent celui qui se destine à l’initiation ou à l’alchimie.

Voie de droite, voie de gauche, passage par la mort et voie royale que peu d’élus empruntent.

Le premier degré apparaît dans les Rotas du Sator, tracées par l’araire Arepo. C’est ainsi que les prêtres creusaient le premier sillon, délimitant l’enceinte ou que l’étudiant ouvre la Terre, pour débuter son oeuvre.

La deuxième enceinte est justement celle de l’œuvre, encore incomplète, encore inachevée REP et PER participent du mot Opera, et à I’Œuvre sans la réaliser. Ici, la materia est prête à être fécondée.

Le Feu secret se tient au troisième étage, dans le N. Vibratoirement ce N correspond au feu. Dans certains carrés de Sator, ce N est dessiné à l’envers, ce qui augmente sa capacité opérative et en fait le feu secret de l’opérateur, le mystère de sa réussite.

Le carré de Sator n’est-il qu’un jeu futile’ Au-delà de recherches purement arithmétiques, les carrés magiques de nombres ont une signification métaphysique. De même, le carré de Sator devient la structure réduite du temple, et pour l’adepte, un athanor et une image simplifiée de la réalisation de I’Œuvre.


A alchimie quand tu nous tiens…

S

A

T

O

R

A

R

E

P

O

T

E

N

E

T

O

P

E

R

A

R

O

T

A

S

Les mots sont bien faibles pour traduire ce qu’est le Carré SATOR dans toute sa réalité. En fait, sa structure, à elle seule, est une pure merveille, un enchantement pour le cœur, une source de réflexions inégalée pour l’esprit.

Il est compréhensible que , ne pouvant révéler les arcanes de l’initiation, ceci sont les interprétations les plus « profanes » du carré » dit magique ».

Mais rien ne vous empêche dans votre quête d’aller plus loin….

Merci d’avoir pris la peine de me lire.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account