Le diable, mythe ou réalité?

Le diable , mythe ou réalité ?

Une nouvelle fête s’installe toujours un peu plus dans notre pays chaque année le soir du 31 octobre:Halloween (all hallow even, veille de tous les saints) . En réalité cette fête a des origines païennes qui remontent très loin, du temps où les druides celtes
sacrifiaient à leurs dieux de la mort. La citrouille nous vient d’un certain Jack O lantern , qui allait ,paraît il chez le diable pour prendre des braises dans un navet et couvrir à cette époque le pays de malédictions. Le navet est devenu une citrouille. Outre le fait qu’à cette époque les sorcières (ça existe encore) et les satanistes font leurs sabbat ,en dehors de sa connotation macabre et diabolique, Halloween est aussi la fête des commerçants, qui en cette occasion comme une autre, vont faire des affaires. Dans cette histoire le diable apparaît comme un joyeux drille un peu farfelu, qui ne fait plus peur à personne, pas même aux enfants. Et si vous ne leur donnez pas leurs bonbons ce soir là, ils risquent bien ces chers petits de vous envoyer toutes leurs petites malédictions à la figure. Quel est le sens de cette fête macabre ? Et si c’était pour nous présenter la mort et le diable comme des choses rigolotes et inoffensives ?

Le diable: mythe ou réalité ?

Un journaliste posait un jour la question à son auditoire : croyez vous en l’existence du diable ? La plupart des gens présents n’y croyait pas.. Alors ce journaliste se proposa de faire signer à chaque personne présente, un document attestant qu’elle vendait son âme au diable. Toutes refusèrent .Des fois que…
Pourtant, après avoir repoussé son existence dans les périodes obscures du moyen âge, le diable refait surface dans notre pays rationnel et civilisé .En réalité, il n’a jamais disparu. Dans les pays dits sous développés, l’idée du diable est très présente. Dans certains pays christianisés et plus modernes comme aux États Unis on en parle aussi. Mais en France on a renvoyé Lucifer à l’obscurité des temps moyenâgeux. De temps en temps, quelques sordides faits divers, défrayent la chronique en France: satanistes par ci, satanistes par là. Ici on profane des tombes, là on brûle des crucifix et on sacrifie des animaux , voire des personnes en l’honneur de Satan . Dans ces histoires, nous voyons le diable bouger le bout de sa queue. Mais ce ne sont que les parties visibles d’un gros Iceberg. Le diable, c’est comme le patron d’une gigantesque entreprise multinationale de malfaisance. On en parle peu et on le voit peu, mais c’est lui qui tire toutes les ficelles dans l’ombre. Les oeuvres de ce prince des ténèbres sont colossales. Il oeuvre à tous les niveaux. Au niveau politique où il pousse les peuples à s’entretuer, au niveau économique où se génèrent des injustices toujours plus grandes, où les pauvres sont toujours plus pauvres et les riches toujours plus riches, au niveau religieux où les sectes les plus sordides ont pignon sur rue ,nous faisant croire des imbécillités abracadabrantes.
Jacques Brel écrivait cette chanson:
Le Diable (Ça va)
Un jour le Diable vint sur terre, un jour le Diable vint sur terre pour surveiller ses intérêts, il a tout vu le Diable, il a tout entendu, et après avoir tout vu, après avoir tout entendu, il est retourné chez lui, là-bas. Et là-bas, on avait fait un grand banquet, à la fin du banquet, il s’est levé le
Diable, il a prononcé un discours et en substance il a dit ceci, il a dit:
Il y a toujours un peu partout
Des feux illuminant la terre
Ça va
Les hommes s’amusent comme des fous
Aux dangereux jeux de la guerre
Ça va
Les trains déraillent avec fracas
Parce que des gars pleins d’idéal
Mettent des bombes sur les voies
Ça fait des morts originales
Ça fait des morts sans confession
Des confessions sans rémission
Ça va

Rien ne se vend mais tout s’achète
L’honneur et même la sainteté
Ça va
Les Etats se muent en cachette
En anonymes sociétés
Ça va
Les grands s’arrachent les dollars
Venus du pays des enfants
L’Europe répète l’Avare
Dans un décor de mil neuf cent
Ça fait des morts d’inanition
Et l’inanition des nations
Ça va

Les hommes ils en ont tant vu
Que leurs yeux sont devenus gris
Ça va
Et l’on ne chante même plus
Dans toutes les rues de Paris
Ça va
On traite les braves de fous
Et les poètes de nigauds
Mais dans les journaux de partout
Tous les salauds ont leur photo
Ça fait mal aux honnêtes gens
Et rire les malhonnêtes gens
Ça va ça va ça va ça va.

Le diable existe, c’est le père du mensonge et son premier mensonge c’est de faire croire qu’il n’existe pas. Ca marche pas mal, surtout avec ceux qui se croient intelligents et évolués .La Bible parle du diable aussi bien dans le nouveau testament que dans l’ancien. Elle le décrit comme un archange puissant , tombé du ciel par orgueil.(Ezéchiel ch28). C’est lui qui plonge Job dans le malheur, et Jésus dans le nouveau testament le désigne comme ennemi public no1. Jésus annonce qu’il vient lui, pour détruire les oeuvres du diable.Jésus décrit le diable comme un être extrêmement méchant, qui ne vient que pour égorger et détruire. A côté du diable, Hitler fait figure d’apprenti. St Paul nous dit dans ses épîtres que le monde entier est sous le pouvoir du diable .Dès le début de la création, l’humanité est tombée sous la séduction.
L’arbre de la connaissance du bien et du mal
Dans le livre de la Genèse, on raconte comment Ève tentée par le serpent a voulu goûter du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Cet arbre est symbolique, le diable a piégé l’humanité en lui faisant croire qu’elle n’avait pas besoin de Dieu et qu’elle pouvait sans Dieu décider elle même de ce qui est bien et de ce qui est mal. Si l’humanité peut se vanter d’un progrès technique, peut-elle se vanter d’un progrès moral ? Quand ces braves révolutionnaires de 1789 ont écrit la déclaration des droits de l’homme, ils ignoraient que quelques années après ils enverraient tout le monde à la guillotine. Depuis des millénaires l’humanité erre dans ce cercle vicieux, croyant toujours dans des grands soirs qui n’arrivent jamais.
Jésus Christ à vaincu le diable
Mais Dieu dans sa bonté a envoyé son fils Jésus Christ pour mener contre le diable un combat décisif et délivrer l’homme prisonnier. Jésus lui seul a triomphé du diable, ce n’est pas pour rien que les satanistes du monde entier public numéro 1.Dans les coulisses du monde se dresse un vrai combat spirituel: Christ – Antéchrist. La bonne nouvelle, c’est que Christ a gagné. Vous n’avez plus à souffrir l’oppression du diable , rejoignez le camp du vainqueur Jésus Christ.Il y a 2000 ans sur la croix de Golgotha, Jésus Christ a écrasé le diable et sa puissance, en se livrant lui même à la mort , à la place de nous tous. Le diable a un pouvoir sur toi à cause de tes péchés. Rien ne peut te délivrer de ce pouvoir, sauf une personne Jésus Christ. Il est ressuscité .Si tu reconnais ton état de pécheur et si tu crois en Jésus, tu sera délivré du poids de tes péchés et libéré du pouvoir du diable .Jésus entrera dans ta vie et te conduira dans une vie nouvelle avec lui où tu auras la victoire sur le diable et sur le péché. Le diable existe et a du pouvoir sur toi tant que tu mènes ta propre vie sans te confier en Jésus. Jésus seul peut te délivrer du péché .Si tu continues à mener ta propre vie, le diable t’amènera sûrement en enfer, mais si tu demandes à Jésus de se révéler à toi, et de conduire ta vie, il t’amènera sûrement au paradis Car Dieu à tant aimé le monde, qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle (évangile de Jean, ch 3 v16)

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account