NECRONOMICON : LE LIVRE MAUDITS DES NOMS MORTS – Extraits

Le NECRONOMICON est le livre le plus mystérieux de toute la litérature occulte.

Y-a t-il un rapport avec l’Atlantide et la Lémurie ?

Qui sont les Anciens et quelle est leur descendance ?

Cthulhu était-il un Réptilien ?

Quelle vérité cache ces écrits ?

EN VOICI DES EXTRAITS

MAIS PRENEZ GARDE, ON DIT QUE CELUI QUI PARCOUR CET OUVRAGE SANS Y ÊTRE PREPARE PEUT PERDRE LA RAISON A JAMAIS.

DES ANCIENS ET LEUR DESCENDANCE

Les Anciens furent, sont et seront “. Des étoiles obscures, ils vinrent là où l’homme était né, invisibles et repoussants. Ils descendirent sur la terre primitive. En dessous des océans, ils couvèrent au cours des âges, jusqu’à ce que les mers se retirent, puis ils pullulèrent et, dans cette multitude, commencèrent à régner sur la terre. Sur les pôles glacés, ils édifièrent de puissaAnte cités et sur les hauteurs, les temples de ceux que la nature ne reconnaît pas et que les dieux ont maudit. Et leur descendance envahit la terre, et leurs enfants souffrirent à travers les âges. Ils ont construit de leurs mains les huttes de Leng ; et les entités terrifiantes qui demeuraient dans les voûtes primitives ; de Zin les reconnaissaient comme leurs dieux. Ils ont engendré le Ha-hag et les entités lugubres qui règnent sur la nuit. Le Grand Cthulhu est leur frère, les shaggoths velus leurs esclaves. Les Dholes leur rendent hommage. La nuit, dans la vallée de Pnoth et Gugs chante leurs louanges sous les cimes de l’ancienne Throk. Ils ont marché au milieu des étoiles et ont parcouru la terre. La cité d’Irem, dans le grand désert, les à connus. Leng les à vus passer dans le désert glacé, et la citadelle sans âge dressée sur les hauteurs couronnées de nuages de Kadath. l’inconnu porte leur marque. Les Anciens ont avidement foulé les chemins des ténèbres et leurs blasphèmes ont inondé la terre ; la création toute entière s’est inclinée devant leur puissance et a reconnu leur perversité. Et les dieux plus anciens ouvrirent les yeux et constatèrent les abominations de ceux qui ravageaient la terre. Dans leur colère, ils dressèrent contre les anciens qui demeurèrent dans leur injustice, et les rejetèrent de la terre dans le vide en des espaces ou règne le chaos, et qui n’abritent aucune forme. Et les dieux plus anciens apposèrent leur emblème sur le grand porche et les anciens ne purent rien contre sa puissance. Alors l’a affreux Cthulhu surgit des profondeurs et entra en fureur contre les gardiens de la terre. Et ils lièrent ses griffes venimeuses par de puissantes imprécations et l’enfermèrent dans la cité de R’lyeh où, enseveli sous les vagues, ils dormiraient et rêverait de la mort jusqu’à la fin des temps. Et derrière ce porche vivent maintenant les Anciens, non pas en des espaces connus des hommes, mais dans les espaces qui les séparent. Hors des sphères terrestres, ils errent et attendent toujours le moAment du retour. Car la terre les a connus, et les connaît à jamais. Ces Anciens considèrent comme leur maître Azatlîoth, le fou informe, et demeurent avec lui dans la caverne noire qui se trouve au centre de l’infini. C’est là qu’il dévore voracement, dans un chaos total, au milieu du battement dément des tambours cachés, le son discordant d’horribles flûtes et les hurlements incessants de dieux aveugles et idiots qui se traînent et gesticulent sans but pour l’éternité. L’âme d’Azathoth se trouve à Yog-Sothoth et fera signe aux Anciens lorsque les étoiles indiquerons qu’est venu le moment du retour. Car Yog-Sothoth est le porche par lequel passerons ceux qui peuplent le vide lorsqu’ils reviendront. Yog-Sothoth connaît les dédales du temps, car le temps est un pour lui. Il sait d’où les Anciens sont sortis, en des temps reculés, et d’où ils sortiront lorsque le cycle recommencera. Apres le jour vient la nuit. Le temps des hommes passera et ils retourneront là d’où ils sont venus. Vous serez alors qu’ils n’étaient qu’impureté et maudits, ils auront souillé la terre.

DES EPOQUES ET DES SAISONS A OBSERVER

Chaque foi que vous voudrez appeler ceux qui sont ailleurs, vous devrez noter convenablement les saisons et les époques pendant lesquelles les sphères se recoupent, et le flot d’influence venant du vide. Vous devez observer le cycle de la lune, les déplacements des planètes la course à travers le zodiaque et l’ascension des constellations. Les rites ultimes ne seront accomplis que pendant les saisons qui leur correspondent à savoir la Chandeleur (deuxième jour du deuxième mois) le premier mai, le premier août, le Carême (le quatorzième jour du neuvième mois et la Toussaint la veille du mois de novembre). Evoquez le terrible Azathoth lorsque le Soleil est dans le signe du Bélier, du Lion ou du Sagittaire ; que la Lune est décroissante et que mars et Saturne se rejoignent (coAnjonction à 10° près). Yog-Sothoth dans sa puissance, répondra à vos invocations lorsque le Soleil sera entré dans la maison du Lion et que le premier août sera venu. Evoquez le terrible Hastur la nuit de la Chandeleur, lorsque le Soleil se trouve dans le signe du Verseau et Mercure en trin aspect. Ne sollicitez le Grand Cthulhu que la veille de la Toussaint lorsque le Soleil se trouve dans la maison du Scorpion et qu’Orion est ascendant. Lorsque la Toussaint tombe dans le cycle de la nouvelle Lune, le pouvoir sera encore plus puissant. Conjurez ShubNiggurath lorsque les feux du premier mai brillent sur les collines et que le soleil se trouve dans la seconde maison (taureau), et répétez les rites au moment du Carême lorsqu’apparaît celui qui est noir.

POUR ELEVER LES PIERRES

Pour construire le porche par lequel se manifesteront ceux qui viennent du vide, vous devez ériger les pierres, dans cette configuration. Vous placerez d’abord les quatre pierres cardinales qui définiront la direction des quatre vents qui soufflent suivant la saison. Vers le Nord, placez la pierre des grands froids qui sera la porte du vent d’hiver et vous y graverez l’emblème du taureau, signe de terre. Vers le sud, à cinq pas de la pierre marquant le Nord, vous placerez la pierre des fortes chaleurs, par laquelle les vents d’été soufflent, et vous la marquerez du signe du Lion-Serpent. La pierre du vent sifflant sera placée vers L’est, où intervient le premier équinoxe ; elle portera le signe de l’eau. Vous placerez la pierre des torrents grondants à l’Ouest et vers l’intérieur – à cinq pas de la pierre marquant l’est, là où le soir se couche le Soleil et où recommence le cycle de la nuit. Marquez la pierre du signe du Scorpion dont la queue atteint les étoiles. Placez les sept pierres de ceux qui errent dans les cieux, mais pas les quatre pierres intérieures, et, par leurs influences diverses, le foyAer de la puissance sera établi. Au grand Nord, derrière la pierre des grands froids, placez d’abord la pierre de saturne à une distance de tris pas. Cela fait, continuez à placer vos pierres à contresens (de droite à gauche) et installez à la même distance le pierre de Jupiter, de mercure, de mars, de vénus, du soleil et de la lune en marquant chacune du signe qui est le sien. Au centre de cette configuration, placez l’Autel des Vénérables Anciens et marquez-le du symbole de YOg-Sothoth et des noms puissants d’Azathoth, de Cthulhu, d’Hastur, de Shub-Niggurath et de Nyarlathotep. Et ces pierres seront les portes par lesquelles vous invoquerez ceux qui se trouvent hors du temps et de l’espace des hommes. Priez sur ces pierres la nuit, lorsque la lune faiblit, en tournant le visage dans la direction d’où ils viendront, en prononçant les mots et en faisant les gestes qui amènent les anciens et leur permettront de marcher à nouveau sur la terre.

DES DIFFERENTS SIGNES

Pour être utilisés dans les rites, ces signes très puissants seront formés avec la main gauche. Le premier signe est celui de Voor : il est par nature le véritable symbole des Anciens. Faite ce signe chaque fois que vous souhaitez supplier ceux qui attendent toujours derrière le seuil. Le second signe est celui de Kish : il abat toutes les barrières et ouvre les portes des plans les plus reculés. Puis vient le signe de Koth qui garde les porches et les chemins d’accès. Le quatrième signe est celui des dieux plus anciens. Il protège ceux qui invoquent les pouvoirs, la nuit, et chasse les menaces et dissout les antagonismes.

Le signe
de VOOR
Le signe
de KISH
Le grand
signe de KOTH
Le signe des
dieux précédents
(plus anciens)

Le signe des dieux les plus anciens

POUR FABRIQUER DE DE L’ENCENS DE ZKAUBA

Au jour et à l’heure de Mercure, avec la Lune ascendante, vous prendrez de la myrrhe, de la civette, du styrax et de l’absinthe, de la fécule persique (assa foetidal), du galbanum et du musc en quantités égales, vous mélangerez et réduirez le tout en poudre fine. Placez l’ensemble dans un récipient de verre que vous fermerez avec un bouchon d’airain préalablement gravé aux caractères de mars et de Saturne. Elevez le récipient en direction des quatre vents et proférez à voix haute ces mots d’invocation : Vers le nord : Zijmuorsobet, Noijm, zavaxo ! Vers l’est : Quehaij”, Abawo Noquetonaiji!, ” Vers le sud : Oasaij, Wuram, Thefotoson ! Vers l’Ouest : Zijoronaifwetho, Mugelthor, Mugelthor Yzxe ! Recouvrez le récipient d’un morceau de velours noir et mettez-le, de côté. Pendant sept nuits consécutives, vous placerez ce récipient au, clair, de Lune, durant heure – tout en le laissant sous son voile, du chant du coq au coucher au Soleil. Après quoi, l’encens pourra être utilisé ; il possédera de telles vertus que” celui qui saura s’en servir aura le pouvoir d’appeler et de gouverner les légions infernales. Utiliser le parfum de Zkauba dans toute la cérémonie de la tradition ancienAne, et versez les encens sur des charbons ardents d’if ou de chêne. Lorsque les esprits s’approcheront, la fumée odorante les enchantera et les fascinera, pliant leurs pouvoirs à votre volonté.Dessiner :

les caractères de mars :

caractères de saturne :

POUR OBTENIR LA POUDRE D’IBN-GHAZI
LA POUDRE MAGIQUE DE MATERIALISATION

Prélevez de la poussière dans la tombe où le corps est demeuré au moins deux cents ans et prenez en trois parts. Ajouter deux parts d’amarante, une part de feuilles de lierre pilées et une part de sel fin. Mélanger le tout dans un mortier ouvert au jour et à l’heure de Sature. Faites au-dessus de ces ingrédients ainsi assemblés le signe de Voor, puis scellez cette poudre dans un coffret plombé sur lequel est gravé l’emblème de Koth. Utilisation de la poudre : Lorsque vous souhaitez observer la manifestation aérienne des esprits, envoyez une pincée de poudre dans la direction qui est la leur. N’oubliez pas de faire le signe des dieux plus anciens lors qu’ils apparaissent, faute de quoi les griffes des ténèbres pénétreront dans votre âme.

L’ONGENT DE KHEPHNES L’EGYPTIEN

Celui qui enduira son crâne de l’onguent de Khephnès sera assuré de voir dans son sommeil les temps à venir. Lorsque augmentera la luminosité de la Lune, placez dans un creuset de terre une bonne quantité d’huile de lotus, saupoudrez d’une dose dAe mandragore réduite en poudre et mélangez avec une brindille fourchue d’arbuste épineux. Cela fait, proférez les incantations de Yebsu :

Je suis le maître des esprits
Oridimbai, Sonadir, Episghes,
Je suis Ubaste, Pthos né de
binui Sphe, Phas:
Au nom de
Auebothiabathabaithobeuee
Rendez puissante mon invocation,
ô Nasira
Oapkis Shfe!
Donnez-lui des pouvoirs,
Chons-in-Thebes-Nefe-Hotep,
Ophois, Donnez-lui des pouvoirs,
ô Bakaxikhekh !

Ajoutez à la potion une pincée de terre rouge, neuf gouttes de natrum, quatre gouttes de baume d’Olibam et une goutte de sang prélevé à la main droite. Amalgamez l’ensemble à la même quantité de graisse d’oie et placez le récipient sur le feu. Lorsque tout est fondu et que des fumées noires commencent à s’élever, faite le signe des dieux les plus anciens et retirez du feu. Lorsque l’onguent est refroidi, placez-le dans une urne d’albâtre fin que vous garderez dans un endroit secret (connu de vous seul) jusqu’au moment de vous en servir.

POUR GRAVER LE CIMETERRE DE BARZAI

Au jour et à l’heure de Mars, et par Lune ascendante, prenez un cimeterre de bronze ayant une poignée du plus belle ébène. Sur l’un des côtés de la lame, vous inscrirez ces caractères.

Sur l’autre côté vous inscrirez ceux-ci.

Au jour et à l’heure de Saturne, par Lune descendante, allumez un feu de laurier et de bois d’if, et tout en plaçant la lame dans les flammes, prononcez cette conjuration :

Hcoriaxoju, Zodcarnes,
je vous évoque de toutes mes forces,
ô esprits puissants qui peuplez les grands AAbysses.
En vertu du terrible nom d’Azthoth,
venez et donnez les pouvoirs à cette lame
travaillée conformément à la tradition Ancienne.
Par Xenthono-Rohmatru, je vous appelle,
ô Antquelis.

Et par le vaste et terrible nom deDamamiach que prononçait Crom-yha et que répétaient les montagnes, je vous appelle de toutes mes forces, ô Barbuelis ; Visitez-moi, assistez-moi ! rendez puissantes mes invocations pour que cette arme, qui a reçu le charme du feu, possède de tels pouvoirs qu’elle emplisse la peur de tous les esprits qui désobéiraient à mes ordres, et qu’elle me permette de former tous les genre de cercles, figures et emblèmes mystiques indispensables à la pratique de l’art magique, Au nom du et du puissant Yog-Sothoth et par le signe invincible de Voor
(faire le signe)
Donnez-moi le pouvoir !
Donnez-moi le pouvoir !
Donnez moi le pouvoir !
Lorsque les flammes vireront au bleu, ce sera le signe que les esprits acceptent votre demande ; trempez alors la lame dans un mélange de saumure et de fiel de coq. Faites brûler de l’encens de Zkauba en offrande aux esprits que vous avez évoqués, puis renvoyez-les en leurs demeurent par ces mots : Au nom d’Azathoth et de Yog-Sothoth, de leur fidèle serviteur Nyarlathotep et par le pouvoir du signe (faites le signe des dieux les plus anciens) je vous congédie. Eloignez-vous-en paix, et ne revenez pas jusqu’à ce que je vous rappelle. (fermez les portes par le signe de Kothj ). Enveloppez le cimeterre d’un voile de soie noire et mettez-le de côté jusqu’à ce que vous en ayez besoin. Mais n’oubliez pas que nul ne doit poser la main sur ce cimeterre, sans quoi ses pouvoirs seraient perdus à jamais.

LA VOIX DE HASTUR

Entendez la voix du terrible Hastur, entendez le soupire affligeant et la course folle du vent ultime qui tourbillonne ténébreusement au-dessus des étoiles muettes, écoutez le hurler, avec ses crochets de serpent, du fond des entrailles de la terre, lui dont le grondement incessant remplit les cieux sans âge de Leng qui demeure cachée. Son pouvoir ravage la forêt et écrase les cités, mais nul ne connaîtra la main qui frappe et l’âme qui détruit, car celui qui est maudit avance, sans visage, et sa forme reste ignorée des hommes. Entendez donc sa voix aux heures sombres, répondez à son appel en l’appelant ; inclinez-vous et priez sur son passage, mais ne prononcez pas son nom à voix haute.

AU SUJET DE NYARLATHOTEP

J’entends le chaos rampant qui appelle d’au-delà des étoiles. Et ils réèrent Nyarlathotep qui serait leur messager, et ils l’habillèrent de chaos pour que sa forme soi toujours cachée au milieu des étoiles. Qui connaîtra le mystère de Nyarlathotep ? Il est le masque et la volonté de ceux qui existaient avant le début du temps. Il est le prêtre de l’Esther, celui qui demeure dans les airs et possède de nombreux visages dont personne ne se souviendra. Les vagues gèlent devant lui ; les dieux craignent son évocation. Il murmure dans les rêves des hommes et pourtant, qui connaît sa forme ?

DE LENG QUI SE TROUVE DANS LE DESERT GLACE

Celui qui cherchera vers le Nord, au-delà des terres crépusculaires d’Inquanok trouvera au milieu du désert glacé l’obscur et vaste plateau de Leng, trois fois interdit. On reconnaît Leng, que le temps a évité, aux feux mauvais qui brûlent toujours et aux cris aigus des oiseaux de Shantak couverts d’écailles quAi se meuvent haut dans les airs ; aux hurlements du Na-Hag qui couve dans des cavernes envahies par la nuit et hante les rêves des hommes d’une étrange folie, ainsi qu’au temple de pierre grise se trouvant en dessous de l’antre de la nuit dans lequel demeure celui qui porte le masque jaune et qui vit seul. Mais prends garde, toi, l’homme, prends garde à ceux qui errent dans les ténèbres sur les remparts de Kadath ; Car celui qui apercevra leurs têtes coiffées d’une mitre tombera dans les griffes du destin.

DE KADATH L’INCONUE

Qui donc connaît Kadath ? Car qui connaîtra celle qui se trouve en un curieux temps, entre hier, et aujourd’hui et demain. Inconnue au milieu du désert glacé s’étend la montagne de Kadath ou se dresse, sur les sommets cachés, un château d’Onyx. De sombres nuages voilent le pic imposant qui étincelle sous d’anciennes étoiles et là le silence recouvre les tours gigantesques et construit des murs interdits. Des inscriptions maudites gardent la porte gravée par des mains oubliées et malheur à celui qui osera passer par ces portes terribles. Les dieux de le terre se réjouissent, là où d’autres marchèrent naguère, dans des couloirs mystiques et sans âges, dont certains ont vu dans leur sommeil les pâles voûtes, à travers des yeux étranges et éteints.

L’ALPHABET DE NUG-SOTH
Les caractères de Nug possèdent la clé de tous les plans,
il faut les utiliser dans l’art des talismans et pour toutes les inscriptions sacrées.

POAUR EVOQUER YOG-SOTHOTH

Parce que Yog-Sothoth est la porte.
il sait d’ou sont venus les anciens
dans le passé et d’ou ils viendront
a nouveau lorsque le
cycle recommenceras.

Lorsque vous voudrez évoquer Yog-Sothoth, vous attendrez que le soleil se trouve dans la cinquième maison (Lion) avec Saturne en trin aspect. Puis vous pénétrerez dans la zone délimitée par les pierres et tracerez le cercle d’évocation, en utilisant le cimeterre mystique de Barzai, faites trois fois le tour du cercle de droit à gauche, et en vous tournant vers le sud, prononcez la conjuration qui ouvre le porche.


LA CONJURATION
O vous qui demeurez dans les ténèbres du vide immense, revenez à nouveau sur terre, je vous en supplie ! O vous qui vous trouvez au-delà des sphères du temps, entendez ma prière ! ( faire le signe de “caput draconis”, la tête du dragon ) O vous qui êtes la porte et le chemin, venez, votre serviteur vous appelle ( faire le signe de Kich )Benatir ! Cararkau ! Dado ! Yog-Sothoth ! venez ! venez je prononce les mots consacrés, je brise vos liens, j’ai enlevé le sceau, passez par la porte et pénétrez dans le monde, je fais votre signe ! (faire le signe de Voor) Tracer le pentagramme du feu et prononcer l’incantation qui permet au tres grand de se manifester devant la porte.

L’INCANTATION

Zyeweso, wecato, keoso, xunewe-rurom, xeverator, menhatoy, ziwethorosto, zui, zururogos yog-sothot! Orary, ysgewot, homor athanatos nywe, zumquros, ysechyroroseth xoneozebeth azathoth, xono, zuweset, quyhet kesos, ysgeboth nyarlathotep! zuy rumoy quano duzy xeuerator YSHEETO THYYM, quanowe xeuerator phoenagoo, hastur! hagathowos yachyros, gaba sub-niggurath! meweth, xosoy vzewoth! (faire le signe de “caude draconis”, queue du dragon)

TALABUBSI! ADALA! ULU! BAACAHUR!

Alors il viendra jusqu’à vous et apportera ses globes et répondra à toutes les questions que vous voudrez bien lui poser. Et il vous révélera le secret de son emblème grâce auquel vous gagnerez la faveur des Anciens lorsqu’ils reviendront sur la terre. Et lorsque son heure sera passé, la malédiction des dieux plus anciens sera sur lui et il retournera derrière la porte ou il demeurera jusqu’à ce qu’il soit appelé.

Le cercle d’Evocation

POUR EVOQUER LES GLOBES

Sachez que les globes de Yog-Sothoth sont au nombre de treize, ils représentent les pouvoirs de la horde parasite de ses serviteurs qui exécutent ses ordres dans le monde. Appelez-les chaque fois que vous aurez besoin de quelque chose, ils transféreront sur vous leurs pouvoirs si vous les invoquez avec incantations voulues et que vous faite leur signe. Ces globes ont plusieurs noms et apparaissent sous différentes formes.
Le premier est Gomory, qui a la forme d’un chameau portant une couronne d’or sur la tête. Il commande vingt-six légions d’esprits infernaux et donne la connaissance de tous les bijoux et talismans magique.
Le second esprits est Zagan, sous forme d’un taureau ou d’un roi à l’aspect terrible, il règne sur trente-trois légions et enseigne les mystères de la mer.
Le troisième a pour noms Sytry et prend forme d’un grand prince, il possède soixante légions et dévoile les secrets des temps à venir.
Eligor est le quatrième esprit ; il se présente comme un homme rouge portant une couronne de fer sur la tête. Il commande également soixante légions et apporte la victoire dans les combats ; Il renseigne suAr les conflits futurs.
Le cinquième esprit a pour nom Durson ; accompagné de vingt-deux démons familiers, il se présente comme un corbeau. Il peut révéler tous les secrets de l’occulte et parler des temps passés.
Le sixième est Vual ; il a la forme d’un nuage noir et il enseigne toutes les langues anciennes.
Le septième est Scor, qui prend l’aspect d’un serpent blanc. Il vous apporte de l’argent si vous lui demandez.
Algor est le huitième esprit. C’est un papillon qui peut confier les secrets et vous assurer les faveurs des princes et des rois puissants.
Le neuvième est Sefon, qui a les traits d’un homme au visage vert et le pouvoir de montrer l’endroit ou sont cachés les trésors.
Le dixième est Partas. C’est un grand vautour, qui révèle les vertus des herbes, des pierres, peut vous rendre invisible et vous rendre la vue que vous avez perdue.
Le onzième esprit est Gamor. Il apparaît sous la forme d’un homme et peut vous enseigner la façon de gagner les faveurs de grands personnages et éloigner tous les esprits qui gardent un trésor.
Le douzième est. Umbra, un géant ; il transporte de l’argent d’un endroit à l’autre si vous lui demandezil vous accorde l’amour de la femme que vous désirez.
Le treizième esprit est Anaboth qui prend la forme d’un crapaud jaune, il a le pouvoir de vous rendre expert en nécromancie, peut éloigner tous les démons qui vous dérangent et parler de choses étranges et secrètes. Lorsque vous évoquez les Globes, vous devez d’abord faire ce signe sur le sol :

puis évoquer les esprits de cette façon :
EZPHARES , OLYARAM , IRION-ESYTION , ERYONA , OREA , ORASYM , MOZIM !
Par ces mots et au nom de Yog-sothoth qui est votre maître, je vous appelle de toutes mes forces O’..N’..Pour que vous m’assistiez à l’heAure ou l’ai besoin de vous je vous ordonne de venir, par le signe de puissance ! (faite le signe de Voor) Ainsi, l’esprit vous apparaîtra et répondra à vos requêtes. S’il demeure invisible, soufflez sur la poussière d’Ibn-Ghazi, il vous apparaîtra immédiatement. Pour renvoyer ceux que vous avez appelés, effacez le signe avec le cimeterre de Barai en proférant ces mots.
CALDULECH ! DALMALEY ! CDAT !
(puis fermez par le signe de Koth) Note : Si, lorsqu’ils apparaissent, les esprits refusent obstinément de parler, fendez l’air à trois reprises avec le cimeterre et dite :
ADRICANOROM DUMASO !
Ce qui délira la langue et ils devront alors répondre à vos questions.

L’ADJURATION DU GRAND CTHULHU

Une exhortation au grand Cthulhu pour ceux qui veulent se mettre de ses favoris. Au jour et à l’heure de la Lune, avec le Soleil en Scorpion, préparez une tablette de cire et portez-y les emblèmes de Cthulhu et Dragon. Encensez avec l’encens de Zkauba et mettez de côté. La veille de la Toussaint, vous vous rendrez dans endroit solitaire dominant l’océan. Prenez la tablette dans la main droite et, de la main gauche, faites le signe de Kish. Proférez trois fois l’incantation et lorsque le dernier mot s’est envolé, lancez la tablette dans les flots en disant : Dans sa demeure de R’Iyeh, Cthulhu, Mort, attend en rêvant mais il reviendra et son royaume s’étendra sur toute la terre. Alors il viendra vous visiter dans votre sommeil et vous montrer son signe par lequel il dévoilera les secrets des profondeurs.

L’INCANTATION


0 Vous qui gisez, mort mais rêvant.
Entendez l’appel de votre serviteur,
entendez-moi, ô puissant Cthulhu !
Entendez-moi, maître des rêves !
Ils vous ont Aenfermé dans votre tour de R’Iyeh
mais Dragon brisera vos liens maudits,
et votre règne reviendra.
Les esprits des profondeurs connaissent votre nom secret.
L’Hydre connaît votre repaire.
Donnez-moi votre signe, afin que je connaisse
votre volonté sur la terre lorsque mourra la mort,
votre temps sera venu, et votre sommeil finira ;
Donnez-moi le pouvoir de calmer les vagues
pour que j’entende votre Appel.

Lorsque vous aurez répété trois fois l’incantation jetez la tablette dans les flots en disant : Dans sa demeure de R’iyeh, Cthuthu, mort attend en rêvant , mais il reviendra et son royaume s’étendra sur toute la terre.


La tablette de R’Iyeh

POUR APPELER SHUB-NIGGURATH LE NOIR

Là où les pierres ont été dressées, vous appellerez Shub-Niggurath. Tous les plaisirs terrestres seront accordés à celui qui connaît les signes convenables et prononce les bonnes paroles. Lorsque le soleil entre dans le signe du Bélier et que la nuit est sur vous, tournez le visage vers le vent et prononcez à haute voix : Iah ! Shub-Niggurath grande chèvre noire des bois je fais appel à vous ! (S’agenouiller) Répondez à l’appel de votre serviteur qui connaît les mots magiques ! (faire le signe de Voor). Sortez de votre sommeil et venez suivi d’une multitude ! (Faire le signe de Kisch). Je fais les signes et je profère les paroles qui ouvrent les portes ! Venez, vous dis-je, je tourne la clé tout de suite ! Parcourez à nouveau la terre! (Versez les parfums et les charbons tracez l’emblème de Blaesu et prononcez les mots de puissance ):

ZARIATNATMIX,
JANNA,
ETITNAMUS,
HAYRAS,
FABELLERON,
FUBENTRONTY,A
BRAZO,
TABRASOL,
NISA,
VARF-SHUB-NIGGURATH!
GABOTS MEMBROT !

Et alors, celle qui est noire apparaîtra devant vous et ceux qui portent des cornes et qui hurlent jailliront par milliers de la terre. Et vous brandirez devant eux le talisman de Yhe, grâce auquel ils s’inclineront devant votre puissance et répondront à toutes vos requêtes. Lorsque vous voudrez renvoyer ceux que vous avez invoqués, prononcez les mots :

IMAS, WEGGHAYMNKO,
QUAHERS, XEWEFARAM.

Ainsi la porte se refermera et vous ferez le signe de Koth.


Le Talisman de Yhe



LA FORMULE DE DHO-HNA

Quiconque suivra ce rite en le comprenant clairement passera derrière les portes de la création et pénétrera dans les abysses ultimes, là où demeure S’ngac le dieu vague, qui médite pour l’éternité sur le mystère du chaos. Tracez l’angle web avec le cimeterre de Barzai et encensez avec de l’encens de Zkauba. Pénétrez dans web par la porte du Nord et en récitant l’incantation de NA :
ZAZAS ! NAZATANADA ! ZAZAS ! ZAZAS !
Avancez à l’extrémité la plus au sud par le chemin d’Alpha, là faite le signe de Kish, en prononçant le triple mot de puissance trois fois OHODOSSCIES-ZAMONI ! Avancez alors vers l’angle du Nord-Est en chantant le troisième du cinquième psaume de Nyarlathotep, sans oublier de faire une quintuple génuflexion en traversant la ligne incurvée : Le tout-un habite les ténèbres, au centre de tout demeure celui qui est ténèbres, et ces ténèbres serons éternelles quand tout s’inclinera. Devant le trône d’Onyx, arrêtez-vous dans le troisième angle et faite une fois encore le signe de Kish, en prononçant les mots qui ouvrent les portes et arrêtent Ala course du temps.
ABYSSUSDRACONISUS ! ZEXOWE-AZATHOTH ! NRRGO LAA ! NYARLATHOTH !
Suivez le troisième chemin partant de l’extrémité Ouest et prosternez-vous en silence (inclinez-vous tres bas à trois reprises et faite le signe de Woor). Tournez-vous et empruntez le chemin de la Transfiguration menant à l’angle ultime. Ouvrez les portes de l’abysse en répétant neuf fois :
ZENOXESE ? PIOTH ? OXAS ? ZAEGO ? MAVOC ? NIGORSUS ? BAYAR ! YOG-SOTHOTH ! YOG-SOTHOTH ! YOG-SOTHOTH !
Faite le signe de la transformation et avancez dans le gouffre.


Angle web:
la figure sera orientée en direction des pôles magnétiques de la terre


Signe de la transformation

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account