ATTENTATS DE LONDRES … Pas de kamikazes, pas d’Al Quaida, mais du MI6

******************************************
Pas de kamikazes, pas d’Al Quaida, mais du MI6. En plus Scotland Yard aurait prévenu Netanyahu une demi-heure avant les attentats, afin qu’il ne se rende pas à un colloque prévu ce jour à Londres ! Cet attentats est un piètre coup pour tenir les anglais dans la terreur et justifier la “nouvelle surveillance et sécurité” accrue.

******************************************

Londres, où est passé le fair-play britannique’ La ville est bouclée, les manifestations interdites. Les policiers sans armes jusqu’à présent sont maintenant autorisés à tuer sur simple présomption de terrorisme présumé. Il ne fait pas bon être un civil à Londres ces temps-ci. Des centaines de communiqués de presse tous plus acharnés les uns que les autres accusent des islamistes sans aucune sorte d’investigation préalable. Deux bombes ont majoritairement touché des musulmans à Londres mais personne n’en parle. Non content d’être agressés en Irak, en Afghanistan, certains islamistes en viendraient même à faire des attentats à Londres tuant leurs propres frères. Le choix des cibles est plutôt étrange, non’
Avec la campagne médiatique tonitruante contre l’islam, 70 musulmans ont été assassinés et on déplore des centaines de musulmans blessés par balle lors d’attaques de mosquées aux USA, en Grande Bretagne et en Nouvelle Zélande. C’est le même schéma que le 11 septembre à New York dont une très large part des victimes du WTC était musulmane, une information soigneusement occultée. En attribuant cet attentat à des islamistes cela a entraîné des dizaines d’exactions, exécutions sommaires de musulmans aux USA, une guerre qui a fait 100 à 200000 morts en Mésopotamie et des incarcérations de milliers d’individus sans aucune justification. Alors soit les musulmans ont perdu la raison, soit la vérité est ailleurs…

Décryptage des attentats de Londres
La version officielle déclare que 4 kamikazes d’Al Qaïda sont à l’origine de ces attaques. Pourtant aucune personne ayant survécu sur les lieux des attentats ne dit avoir vu de kamikazes. A peine 3 heures après les explosions, Al Qaïda était à la Une des journaux britanniques. C’est du journalisme d’investigation défiant la vivacité de tous les services secrets occidentaux réunis. C’est à croire que les titres étaient préparés à l’avance. En mondovision, Tony Blair accuse sans preuve grâce à la magie de son nouveau mantra qui lui permet de se maintenir au pouvoir : «Al Qaïda, Al Qaïda, Al Qaïda».

Le Communiqué d’Al Qaïda
Le communiqué d’Al Qaïda qui revendique les attentats, officiellement montré au public occidental, présente des fautes de syntaxe, grammaire et orthographe. Le premier verset coranique mentionné est incomplet, le dernier verset supposé n’existe pas dans le Coran. Jacob Keryakes de MSNBC estime qu’il s’agit d’un faux communiqué car des islamistes ne feraient pas de telles erreurs à propos du Coran. Demandez à un évangéliste qui mît Bush au pouvoir s’il se tromperait sur un verset de la Bible…
Ce communiqué revendiquant les attentats de Londres a par ailleurs été envoyé via internet depuis les USA, précisément de Houston Texas. Faut-il en déduire que le siège international d’Al Qaïda est au Texas’
http://globalresearch.ca.myforums.net
http://iraqwar.mirror-world.ru/article/56252

Vidéo de 4 kamikazes
L’unique cassette concernant les kamikazes supposés de l’attentat de Londres montre quatre jeunes de type arabe avec des sacs filmés ensemble à Luton. C’est très loin des lieux des attentats. Quelle perspicacité il a fallu pour les retrouver ensemble avant qu’ils ne se séparent empruntant différentes correspondances et fassent simultanément exploser leur bombe. En 24 heures, un londonien est filmé 300 fois, Londres est truffé de caméras. En toute logique, la séparation des quatre jeunes, la correspondance prise par chacun auraient naturellement dues être filmées par le réseau vidéo londonien. Or, il n’y a aucune trace de vidéo à ce propos. En ce qui concerne tout les enregistrements des dizaines de caméras sur les lieux des attentats, ils ne sont pas disponibles. Aucun n’est visionnable afin de vérifier comment ces explosions ont eu lieu. Autant dire qu’on aurait pu nous montrer quatre jeunes iraniens portant un sac de sport, descendant d’un bus à Téhéran l’année dernière et les accuser d’être les quatre kamikazes de Londres.

Profil des kamikazes présumés
Shehzad Tanweer, 22 ans était un universitaire britannique, étudiant en science, fier d’être citoyen anglais jouant au foot et au cricket. Sans difficulté financière, aimé de sa famille, il envisageait de devenir sportif professionnel.
Mohammed Khan, citoyen britannique, 30 ans, marié, avait une fille de huit mois. Il travaillait dans une école primaire pour des enfants handicapés.
Hasib Hussain 18 ans, citoyen britannique vivait encore chez ses parents.
Un des cerveaux d’Al Qaïda de l’opération des attentats de Londres serait Osama Nazir. Le seul problème, c’est qu’Osama Nazir est en prison depuis 2 ans à Lahor au Pakistan.
Imaginons que ces trois jeunes gens aient été fanatisés d’une manière ou d’une autre, comment se fait-il qu’ils aient acheté un billet aller-retour pour Luton’ Ces trois kamikazes avaient donc leurs papiers sur eux ainsi que l’adresse de leur famille, de leurs amis, de l’argent liquide et leur billet retour.
D’autre part, un article du Guardian révèle que le corps de Mohammed Khan a été retrouvé dans la station Edgware Road à l’ouest de Londres, alors que ses papiers ont été retrouvés à la station Aldgate à l’Est de Londres. Il se serait donc suicidé avec une ceinture d’explosifs à Edgware et ses papiers, par un miracle que seul Tony Blair pourrait expliquer, se sont retrouvés à plusieurs kilomètres de là, dans une autre station, elle aussi touchée par les attentats.
Les services anglais prétendent qu’il y avait un kamikaze dans le bus. Cependant quand une demande des vidéos du bus fut faite, ces mêmes services ont déclaré que les caméras étaient hors service dans ce bus. Par la suite, le ton s’est durci et Scotland Yard a purement et simplement interdit de consulter toute vidéo de caméras extérieures qui auraient pu filmer l’événement. Les ordres sont les ordres, personne à Londres n’est plus autorisé à demander les preuves de ce que Tony Blair avance…
libertyforum.org 13 Juillet 2005

Assassinat d’un supposé kamikaze JC Menezes
Menezes, un brésilien qui s’est trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment. Les policiers londoniens n’ont pas d’armes habituellement, or Menezes a été exécuté de 9 balles de silencieux, certaines dans le torse et cinq à bout portant alors qu’il était immobilisé au sol selon un témoin oculaire. Il semble très étonnant que des policiers londoniens tirent au silencieux sur le torse d’un individu supposé bardé d’explosifs.
Menezes travaillait pour un sous-traitant du métro londonien, il était électricien. Le métro a subi des pannes électriques juste avant les attentats. Il était vraisemblablement en service lors de ces problèmes. A-t-il vu quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir’ Les bombes semblent avoir été installées sous les trains ou sous les banquettes de train d’après les témoignages d’un policier londonien et de passagers qui se trouvaient dans le métro au moment de l’explosion. Le métal du plancher du métro était déchiré vers le haut. D’autres témoignages font état d’une fumée blanche juste avant l’explosion. Ces bombes auraient-elles été installées et reliées au dispositif électrique du métro même, pour s’activer simultanément vers 8h50 dans les 3 stations le 7/7/2005? Menezes savait certainement quelque chose à ce propos.
Une manifestation de soutien à la famille de J.C. Menezes a été organisée à Londres. Elle a été durement réprimée par Scotland Yard…
http://www.prisonplanet.com
http://www.cambridge-news.co.uk
http://iraqwar.mirror-world.ru

Exercices antiterroristes du 7/7 à Londres
Des exercices antiterroristes pilotés par Viso Consultant se déroulaient à Londres le 7/7/2005 dans les stations où ont eu lieu précisément les attentats. Ce fait très troublant a été peu évoqué par la presse. Channel 4 parle d’ailleurs de pure coïncidence. Cependant si on prend une carte des stations de métro de Londres et que l’on essaie d’évaluer la probabilité d’une telle coïncidence sur les trois lieux des attentats on obtient une évaluation surprenante : pour qu’une telle coïncidence se produise il y avait une chance sur 3700 billions de billions.
http://www.prisonplanet.com
http://conspiration.ca

Netanyahu à Londres le 7/7/2005
Selon un communiqué d’Al Jazeera, et Associated Press, Scotland Yard aurait prévenu Netanyahu une demi-heure avant les attentats, afin qu’il ne se rende pas à un colloque prévu ce jour à Londres. Netanyahu serait donc resté à son hôtel toute la matinée du 7/7. Par contre, après les attentats Scotland Yard dans plusieurs communiqués, déclarait qu’il n’y avait aucun signe avant-coureur d’attentats, la surprise était totale…
Beaucoup d’informations circulent à propos de Londres, toutes ne sont pas vérifiables mais une chose est certaine, la version officielle ne tient pas. Pour vos propres recherches et pour vous faire votre propre opinion voici plusieurs sites internet :
http://thetruthseeker.co.uk
http://stcom.net
http://www.antiwar.com
http://www.whatreallyhappened.com
http://www.redmoonrising.com
http://www.infowars.com/pdfs/order_ch.PDF et http://cryptome.org/fru-herald.htm

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account