Cristallisation des pyramide en sel d’alun

Cristallerie la Pyramide d’Alun

Cristallerie la Pyramide d’Alun est un projet d’établir un laboratoire de cristallisation du sel d’alun dans sa forme pyramidale naturelle.

La cristallisation est la réaction physique par laquelle une substance dissoute dans un liquide peut se réorganiser en cristaux selon les variations de l’environnement.

Nature, Art et Science

Le texte ci-dessous est tiré du livre de Benjamin Creme ” La transmission, une méditation pour le nouvel âge “.

Chaque règne évolue en réponse aux stimulations spirituelles qu’il reçoit de celui qui lui est immédiatement supérieur, et tire ses formes physiques du niveau sous-jacent.

Le règne minéral, le premier formé et le plus inerte de tous, a ainsi produit le règne végétal, qui lui-même a engendré le règne animal dont, à notre tour, nous provenons et auquel nous devons notre corps physique. Le règne humain, que nous en ayons conscience ou non, est à l’origine du règne spirituel, celui des âmes ou, pour reprendre la terminologie chrétienne, le royaume de Dieu.

Les pyramides d’alun poussent naturellement dans une eau nourricière, les voir pousser de 1 centimètre par jour par Mère-Nature elle-même est un privilège et un plaisir. Les petits germes de pyramides apparaissent au fond d’un bassin dans une solution de sel d’alun. Mère-Nature, comme toujours, nous laisse le soin de cultiver en bon jardinier les fruits sauvages qu’elle a élaborée pour nous.

Lorsque l’humanité va dans le même sens que la nature alors les fruits sauvages deviennent encore plus gros et plus nourrissant pour le corps. C’est en serviteur de Mère-Nature que l’humain s’occupe pour le mieux du règne animal, végétal et minéral pour en poursuivre l’évolution tel que la nature nous le démontre. Les pyramides d’alun sont ainsi comme des fleurs minérales qui poussent pour nous inviter à poursuivre leur évolution et nourrir notre esprit de cette cristallisation de la nature.

L’alun naturel se trouve lors de l’érosion des dépots volcaniques. Les pyramides d’alun peuvent se cristalliser depuis ce temps, mais il fallut attendre l’évolution humaine pour pouvoir enfin les faire pousser. Les premières pyramides d’alun sont apparues dans ces grottes avant que la vie s’installe sur terre. C’est comme un spectacle venant du fond des âges, comme si c’était un fossile caché dans le sel d’alun depuis le début des temps et probablement sur d’autre planètes où il y a des volcans et de l’eau.

Comment ne pas rendre gloire à Mère-Nature pour son ?uvre de croissance par un processus qui ressemble à la vie mais sans autre code génétique que le champ électrique des atomes de sel d’alun qui le compose. Lorsque l’alun se cristallise dans l’eau, alors tous les atomes du cristal se dépose un à un à une vitesse fulgurante. Le germe de départ donne la position dans laquelle les atomes se retourneront dans l’eau pour s’emboîter sur le germe. Le champ électrique du germe s’étend à mesure que les atomes se cristallise. Puisque le germe attire les atomes plus ou moins fort selon son champ d’attraction c’est donc dans une forme précise que pousse le cristal, cette forme nous vient de la matière elle-même.

Aura du cristal

Extrait de : Aux Origines de l’Égypte

Écrit par : Jean-Louis Bernard

Page 161

“Les ondes telluriques seraient la reflexion négative, donc caricaturale, à travers l’écorce de la terre, d’ondes cosmisques, celle-ci positives: un rayon vert négatif aux effets assez négatifs. Ce même radiesthésiste croit que les Égyptiens surent exploiter la propriété momificatrice du tellurisme en corrigeant ou atténuant ses effets dévastateurs par des aménagements dans le plan intérieur de la pyramide. On cassait le rayon! Dans la grande, la chambre au sarcophage vide n’est pas dans l’axe vertical, alors que la chambre de la reine et la chambre souterraine y sont. La chambre du roi a été repoussé un peu vers le sud, pour quelque motif impérieux. En ce cas, le fameux sarcophage vide s’expliquera par un autre usage que celui que nous avons proposé; il ne dédoublerait pas, symboliquement, le vrai sarcophage renfermant la momie de Chéops. Il servait à produire des momies spontanées que le tellurisme ne défigurait pas trop, à cause de l’excentration du caveau. De notre point de vue, les pyramides de Guizeh ne servaient pas uniquement d’aimants au tellurisme; elles avaient été prévues essentiellement pour la captation du rayon cosmique vert au profit d’hommes vivants, non de cadavres. Pour quelle autre raison aurait-on placé près d’elles le Sphinx, symbole de ce rayon'”

page 162

“La légende prétend que les Atlantes recouvrirent leurs temples d’orichalque, un métal disparu, afin d’attirer cette force cosmique aux radiations vertes qui permettait à leur élite d’égaler les ancêtre géants, c’est à dire les Ases. Tous les monuments pyramidaux semblent avoir eu, aux origines, un but similaire. Au sein du temple géométrisé, l’homme élu traversait une mutation qui ferait de lui un héros.”

Dans la littérature sur l’énergie des pyramides, on y apprend que le degré d’inclinaison apportant les vertus énergétiques est de 52 degrés soi le même que les pyramides d’alun fait de la nature et le même degré que la grande pyramide de Chéops en Égypte. Les pyramides d’alun ont ce champ d’énergie mais beaucoup plus fort car dans un cristal tous les atomes sont cordés dans le même sens à l’unisson en additionnant leurs champs électriques atomiques.

La forme du cristal est la démonstration de la présence de ce champ. Les pyramides d’alun on un champ électrique de forme pyramidale dont la fréquence est la vibration des électrons des molécules d’alun et dont la force est égale à la quantité de molécules dans le cristal. Ce champ électrique décroît au carré de la distance du cristal selon les lois physiques reconnues. Le pendule des radiesthésistes peut scruter plus facilement le champ de la pyramide.

Extrait de : L’énigme du Grand Sphinx

Écrit par : Georges Barbarin

page 184

“Cette pyramide miniature fut orientée comme la Grande Pyramide, vers les quatre points cardinaux; et je trouvai, à l’aide d’un pendule et du biomètre les radiations suivantes: au nord: 25 degré positifs; au sud: 15 degrés négatifs; à l’est: 40 degrés mixtes positifs, et à l’ouest: 75 degrés négatifs, chiffres, à peu de chose près, semblables à ceux trouvés par Bovis. Le pendule, présenté sur le sommet de la pyramide, reste immobile. Ayant constaté les radiations des faces extérieures, je m’occupai des trois étages établis à l’intérieur. A l’aide d’un fil électrique relié au biomètre et introduit dans la case supérieure, je trouvai une polarité mixte de 625 degrés. Dans la case du milieu (Chambre du Roi) je trouvai une polarité négative de 50 degrés. Dans la case du milieu, à l’emplacement du sarcophage de la Chambre du Roi, j’introduisis un poisson, puis de la viande et, onze jours après, les deux pièces étaient momifiées, malgré la température tropicale subie pendant l’expérience. Enfin M. Reynaud dit avoir relevé dans la Chambre Souterraine une polarité négative, longueur d’ondes 50 degrés. Il en conclut que les rayons émis dans la Chambre de la Folie sont nocifs pour l’homme.”

La couleur du champ électrique du cristal d’alun est un mystère qui reste encore à éclaircir ainsi que l’utilisation que l’on pourra en faire. Par exemple un cristal à l’aura jaune pourra aider la méditation, s’il est vert il aidera la guérison, s’il est bleu il favorisera l’effort mental et ainsi de suite pour chaque fréquence de vibration moléculaire.

Les pyramides d’alun poussent à partir de six orientations différentes du germe de départ mais il y a seulement une de ces six orientations qui permet l’efficacité maximum du champ électrique du cristal. Les cinq autres orientations donnent des pyramides dont le sens des molécules pointe dans la mauvaise direction, et pour cause car comme un aimant, un champ électrique a son pôle nord et sud. Lorsque la nature fait apparaître les germes de pyramides dans le fond d’un bassin alors il est extraordinaire de constater qu’elles apparaissent spontanément dans la bonne polarité parmi les six possibles.

Lorsque l’alun cristallise il prend la forme d’un octaèdre (8 cotés) c’est à dire comme deux pyramides collées par la base. Lorsqu’une pyramide pousse c’est donc la moitié d’un octaèdre qui pousse car l’autre moitié, étant tournée vers le fond du bassin, ne peut croître.

Égypte et Alchimie

Le texte ci-dessous est tiré du livre de Benjamin Creme ” La transmission, une méditation pour le nouvel âge “.

Actuellement, une importante étude est menée sur la nature et les propriétés énergétiques de la pyramide. La grande pyramide de Giseh est vraiment un instrument atlantéen fondé sur le pouvoir des formes. Le but de l’Atlante était de perfectionner le véhicule astral ou corps émotionnel. Par sa seule forme, la pyramide, lorsqu’elle est alignée avec les pôles nord et sud, tire l’énergie des plans éthérique et astral. Cette énergie était transmise au bénéfice du peuple de la grande cité qui est maintenant enfuie sous le sable qui entoure la Pyramide et le Sphinx.

Le but de notre actuelle cinquième race-racine, la race aryenne, est de perfectionner le véhicule mental. Or, lorsqu’il est parfaitement aligné avec le nord et le sud, le tétraèdre, automatiquement, attire et transmet l’énergie du plan mental.

L’Égypte c’est l’origine historique des pyramides et obélisques qui pourraient remonter selon certains égyptologues à une période beaucoup plus ancienne que celle généralement admise. L’alun était utilisé au temps des pharaons. Il est probable que lors de l’utilisation de l’alun que les égyptiens ont remarqué les petits germes de pyramide, et peut-être en ont ils été inspirés.

Thot est le dieu égyptien du savoir qui est représenté par un homme à tête d’oiseau (ibis), c’est aussi le dieu des premiers alchimistes qui on comme origine l’Égypte Ancienne. Thot est assimilé à l’époque gréco-romaine à Hermès Trismégiste qui est un des plus célèbre alchimiste ayant écrit entre autre la Table d’Émeraude. La Table d’Émeraude explique en langage alchimique les fondements du grand art de vivre ou du Grand ?uvre alchimique.

L’alchimie c’est la science des transformations subtiles de la matière et des énergies vitales.

L’énergie vitale est comme une vibration magnétique à très haute fréquence, c’est comme la contrepartie subtile de la matière. L’eau accumule l’énergie vitale. Les fruits vivants contiennent beaucoup d’énergie vitale qui s’assimile comme la prana, c’est à dire par la respiration lors de la déglutition d’un fruit. L’état mental est aussi important pour bien assimiler l’énergie vitale.

La rosée est un bon exemple d’énergie vitale concentrée que les alchimistes receuillaient avec des draps suspendus au dessu des pâturages. La putréfaction du vivant libère aussi l’énergie vitale. Les alchimistes se considèrent quelquefois comme les fils de la putréfaction.

L’alchimie c’est la source de notre chimie moderne mais les véritables alchimistes étaient beaucoup plus que cela car le but ultime c’est d’obtenir la transmutation de leur être.

La transmutation du plomb en or était une démonstration de l’effet d’un fluide éthérique vitale sur une substance anoblissable tel le plomb. Ce fluide immatériel est accumulé dans substance énigmatique que l’on nomme la poudre de projection ou Pierre Philosophale. On enrobait un grain de poudre de projection avec de la cire et on le lançait dans du plomb en fusion. La transmutation du plomb en or se produisait par une réaction en chaîne. La cire servait pour protéger le grain de poudre de projection le temps que son influence vibratoire déclenche la réaction non-chimique.

La poudre de projection était la démonstration que celui qui l’avait obtenu avait réussi aussi sa propre transmutation intérieure. Il fallait des mois ou des années d’efforts pour concentrer les vertus sublime de l’énergie vitale. Pour obtenir la Pierre Philosophale l’état mental de l’alchimiste devait s’être transmuté aussi car l’esprit de l’alchimiste participait à la Grande ?uvre. En chauffant et en refroidissant son creuset, le but final était sa propre transmutation intérieure et la poudre de projection en était le signe.

La Pierre Philosophale entraîne un renouvellement de la durée de vie, l’androgynie, la perte et la repousse des dents et des cheveux. Cet état physique devenant ainsi la manifestation du changement de l’âme, de la conscience, ou de l’état mental de l’alchimiste.

Le travail le plus important c’est le travail sur soi-même, car à quoi bon tous les plaisirs de la matière si le but de la vie reste inachevé. Pour participer au Grand ?uvre, il faut d’abord travailler sur soi, par la suite on pourra servir avec notre plein potentiel. Ce plein potentiel c’est ce que les alchimistes recherchent,

L’alchimie ne peut être révélé simplement parce que l’évolution demande un effort, un mouvement vers l’évolution, un cheminement des états de conscience qui comme des voiles doivent se retirer un à un. C’est donc avec la patience et à longueur de temps, en remettant cent fois son ?uvre sur le métier, en méditant sur les recoins de son être pour en trouver les véritables parties, que l’évolution se fait pas à pas.

Il est difficile à l’intelligence de comprendre l’alchimie par les sciences, car ce ne sont que des petites parties du grand tout. De la même façon que certaines vérités ne peuvent s’intégrer à l’individu que seulement si c’est lui-même qui l’expérimente. Lorsque la connaissance est donnée de l’extérieure elle est comprise intellectuellement et retenu temporairement par la mémoire, mais il faut ensuite l’intégrer dans son expérience par la suite.

Le véritable savoir c’est dans l’expérience de l’être car toute les connaissances intellectuelles sont soumises à la dégradation de la mémoire cérébrale tandis que toute les connaissances résultant de l’expérience de l’individu reste à jamais dans son âme éternelle. Les alchimistes ont caché leur savoir en se contentant d’orienter l’apprenti vers la bonne voie de sa propre évolution.

Extrait de : Le Tarot des imagiers du moyen âge

Ecrit par : Oswald Wirth

Extrait page 255-256 : arcane du tarot: le Fou

“Le cercle formé par la ceinture peut d’ailleur se rapporter plus simplement à l’alun des alchimistes, dont le signe est un zéro exactement circulaire. Or, l’alun est le sel principe des autres sels, en d’autres termes le substratum immatériel de toute matérialité. C’est le prétendu néant qui remplit le vide primordial dont tout provient, substance passive que personnifie le Fou.”

Autre extrait page 280 : arcane du tarot: le Fou

“XXII. (Le Fou et son domaine; l’inaccessible, ce qui est au-delà de la compréhension humaine). De quoi se compose en dernière analyse l’or le plus pur dans son inaltérable fixité? La substance qui est la racine des choses, le sel principe des autres sels, a pour symbole un cercle vide O et se nomme l’alun. Tout est fait de Rien et retourne à Rien. Mais le Rien-Tout est le Grand Mystère, l’arcane des arcanes, devant lequel la raison confesse son impuissance. Le Fou humilie l’orgueilleux qui se targue de Sagesse.”

Une des nombreuses vertus de l’alun serait certainement que sa cristallisation donne une pyramide parfaite avec le même angle de 52 degrés que la pyramide de Chéops. L’obélisque à l’intérieur de la pyramide cristallisée nous ramènent doublement à l’Égypte qui serait ainsi le pays mystérieux de l’origine des pyramides d’alun cristallisées. D’autres sources relient Égypte et Atlantide.

Ainsi la boucle est bouclée.

De l’Égypte à Hermès Trimégiste l’alchimiste.

De l’alchimie à l’alun.

De l’alun aux pyramides cristallisées.

Et des pyramides d’alun cristallisées à l’Égypte.

Périgrination

extrait de La Génèse du Réel de Bernard de Montréal

Chapître 58 Le Christ Mondial

“De la conscience christique mondiale surgira le pouvoir de l’homme sur la matière. Ce pouvoir sera libre de toute forme d’astralisation, car il naîtra de la fusion de l’homme avec le double, sa source cosmique d’énergie et de lumière. La transmutation de l’homme donnera naissance à l’homme intégral, nouveau type d’être dont la fonction créative établira le règne de la science nouvelle. Les peuples de la terre connaîtront une détérioration de plus en plus profonde de leur équilibre mondial avant que cette science ne fasse surface sur le plan matériel. Les nations auront compris la folie de leurs illusions avant de participer créativement à l’élaboration d’une nouvelle société. Le Christ mondial ne se manifestera pas à l’humanité tant qu’elle n’aura pas vécu la totalité de son karma planétaire, dette qui doit être essuyée avant la manifestation de cette conscience universelle. L’homme apprendra de son expérience avant de pouvoir en bénéficier”

Je me consacre à la cristallisation depuis juin 1997, avant cela j’ai cristallisé l’alun avec la recette de l’évaporation de l’eau, c’était une recette connue des scientifiques. Par la suite ma passion pour les pyramides d’alun m’en on fait découvrir tous les secrets.

suite sur www.charlevoix.qc.ca/cristallerie

Normand Boivin

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account