Focus de Méditation

Bonjour à tous,

Sans plus attendre, nous vous transférons ces 17 pages d’infos essentielles
! Le Monde Bouge !

En espèrant que vous pourrez imprimer ces pages et les transmettre à votre
tour.

Bonne lecture.

A bientôt dans l’action du coeur et de l’esprit.

Bien à vous,

Le Collectif 144 000

A tous ceux et celles intéressés par des nouvelles de PORTO ALLEGRE et
autres infos internationales
Ce texte a été publié par Jean Hudon ( Quebec) avec autorisation de
reproduction.
http://www.cybernaute.com/earthconcert2000/

Bonjour!

1. Résumé

Alors que l’attention du monde se tourne vers le Forum économique mondial à
New York où près de 2,700 leaders économiques et politiques, dont notamment
les représentants des 1,000 corporations les plus puissantes de la planète,
ainsi que diverses célébrités discutent des moyens de relancer l’économie
mondiale, d’éradiquer la pauvreté, d’accroître la sécurité et d’améliorer
la compréhension interculturelle, et que beaucoup souhaitent la réussite du
Forum social mondial à Porto Alegre, au Brésil, où près de 60,000 personnes
d’environ 140 pays, dont les délégués représentant plus de 5,000 ONGs, se
réunissent sous le thème «Un autre monde est possible», afin de tenter de
formuler des solutions alternatives au genre de mondialisation mise en
place à l’avantage de compagnies transationales géantes dans un monde où
2.8 milliards de personnes subsistent avec moins de 2 par jour, et où
beaucoup trop d’écosystèmes et d’espèces frôlent la disparition, une
occasion nous est offerte de ré-évaluer notre évolution actuelle et
d’envisager quel sorte d’avenir nous pourrions choisir, au lieu de
permettre simplement à la situation présente de perdurer et à l’injustice
mondiale, la dévastation de l’environnement et la violence promue par les
États de se poursuivre. Par ailleurs, avec la tenue prochaine des Jeux olympiques (du 8 au 14
février), des milliards de personnes se feront rappeler l’idéal d’une trève
mondiale entre les nations en guerre afin de permettre l’épanouissement
d’un esprit de coopération, de solidarité et d’amitié. Dans ce contexte, il
est tout à fait possible de favoriser l’émergence de changements en
apparence miraculeux dans le coeur et la conscience des gens et ainsi
d’ouvrir la porte à des développements inattendus là où auparavant rien de
tel n’aurait semblé possible. Depuis fort longtemps, l’humanité suit une
voie où la logique du plus fort a toujours le dessus sur toutes autres
considérations, qu’elles soient de nature éthique, humanitaire ou
environnementale. Notre monde est aujourd’hui fortement polarisé entre des
factions et idéologies opposées dont les divers défenseurs ne parviennent
toujours pas à voir les points de vues différents du leur autrement qu’à
travers le filtre de leurs propres préjugés, qu’ils soient culturels,
religieux ou économiques, ce qui rend incroyablement difficile la prise de
décisions favorables à la Vie et respectueuses des valeurs humaines.
Pourtant, tout comme dans le cas du noyau grandissant de soldats israéliens
qui refusent désormais, pour des motifs moraux, d’exécuter des ordres
indéfendables au plan juridique, tel le meurtre d’enfants palestiniens, et
de la même façon que de plus en plus de gens très riches donnent une partie
de leur richesse en soutien à d’importantes causes, ou encore qu’un nombre
grandissant de personnes tirant la sonnette d’alarme en toutes sortes de
domaines, parfois au risque de leur propre vie, afin de dénoncer des
situations inacceptables dont elles ont été témoins, il s’avère de plus en
plus inévitables que de tels changements miraculeux se multiplient alors
qu’un nombre croissant de personnes pressentent l’imminence du Nouvel âge
d’Or de paix et de fraternité universelle qui s’affirme, presqu’à l’insu de
tous, sur notre bien-aimée planète.

Veuillez consacrer vos prières et méditations, selon ce que vous inspirera
l’Esprit, au cours des deux prochaines semaines afin de contribuer à
catalyser au sein de la conscience commune de l’humanité une ouverture
globale des coeurs qui accélèrera la tendance actuelle vers un monde plus
sain, équilibré, paisible et débordant d’Amour pour tous les êtres humains
ainsi que tous les êtres vivants et conscients sur Terre. Puisse l’esprit
de compassion ouvrir nos yeux au besoin de profonds changements, tant aux
plans individuel que collectif, permettant la reconnaissance de notre Unité
indissociable les uns avec les autres et avec toutes les autres formes de
Vie sur cette Terra Gaia affaiblie mais toujours éblouissante de beauté.
Alors que nous nous unirons en pensée, ouvrant les vannes de nos coeurs
pour laisser s’écouler un raz-de-marée d’Amour inconditionnel qui fera
monter en toute l’humanité un éveil révélateur de notre Unité avec Tout Ce
Qui Est, nous rendrons possible la manifestation d’une autre étape vitale
dans notre quête éternelle à la recherche du chemin de notre retour à la
Source, pour le Plus Grand Bien de Tous.

Voici le 57e Focus de méditation suggéré pour les deux semaines
consécutives commençant le dimanche 3 février 2002.

À NOTER: La version française du précédent Focus de Méditation (qui portait
sur les risques d’une crise humanitaire en Somalie) n’a pu être préparée et
diffusée comme à l’habitude. Une surcharge croissante de travail fait en
sorte qu’il est possible qu’une telle situation se répète, bien que tous
les efforts soient déployés pour continuer à vous fournir la version
française de ces Focus de méditation. S’il advenait que moins de 6 heures
avant l’heure habituelle de la méditation globale synchronisée du dimanche,
la version française préparée toutes les 2 semaines ne soit pas encore
diffusée, veuillez vous référer à la section anglaise du site Web du Groupe
focalisateur de méditations globales au
http://www.aei.ca/~cep/focusgroup.htm pour connaître le sujet proposé.

Une ouverture globale des coeurs

1. Résumé
2. Horaire de méditation
3. Complément d’information sur ce Focus de méditation
4. Veille pour la paix au Proche Orient

——-

La version intégrale de ce Focus de méditation est également disponible au
http://www.aei.ca/~cep/FocusMeditation57.htm

Veuillez noter que cet accent particulier mis sur le pouvoir libérateur de
l’Amour grâce à la forme-pensée d’une ouverture globale des coeurs sera
désormais le contexte général des prochains Focus de méditation jusqu’à ce
qu’un nouveau thème commun soit proposé.

——-

2. Moments recommandés pour méditer

– Journée mondiale de méditation : Dimanche à 16:00 Temps universel (GMT)
ou à midi heure locale. Durée suggérée : 30 minutes avec un focus spécial
sur la guérison de la Terre durant les dernières minutes de votre
méditation.

– Pause quotidienne d’unification : Tous les autres jours de la semaine, au
début d’une nouvelle heure ou à toute autre moment qui vous conviendra le
mieux.

Les heures indiquées ci-dessous correspondent à 16:00 en Temps universel/GMT
:

Honolulu 6:00 AM — Anchorage 7:00 AM — Los Angeles 8:00 AM — Denver 9:00
AM — San Salvador, Mexico, Houston & Chicago 10:00 AM — New York, Toronto
& Montréal 11:00 AM — Halifax, Santo Domingo, La Paz & Caracas 12:00 PM —
Montevideo, Asuncion * & Santiago * 1:00 PM — Rio de Janeiro * 2:00 PM —
Londres, Dublin, Lisbonne, Reykjavik & Casablanca 4:00 PM — Lagos, Alger,
Genève, Rome, Berlin, Paris & Madrid 5:00 PM — Ankara, Jérusalem,
Johannesburg, Athènes, Helsinki & Istanbul 6:00 PM — Bagdad, Moscou &
Nairobi 7:00 PM — Téhéran 7:30 PM — Islamabad 9:00 PM — Calcutta & New
Delhi 9:30 PM — Dhaka 10:00 PM — Rangoon 10:30 PM — Hanoï, Bangkok &
Jakarta 11:00 PM — Hong Kong, Perth, Beijing & Kuala Lumpur 12:00 AM —
Séoul & Tokyo 1:00 AM — Brisbane, Canberra & Melbourne 2:00 AM —
Wellington * 5:00 AM Le signifie que l’endroit se trouve le lendemain
relativement à 16:00 en Temps universel/GMT.

Le signifie que l’endroit se trouve le lendemain relativement à 16:00 en
Temps universel/GMT. Le * signifie que l’endroit est à l’heure avancée en
ce moment.

En cas d’incertitude, vous pouvez aussi vérifier au
http://www.timeanddate.com/worldclock/full.html

pour trouver votre heure
locale correspondante.

——-

3. Complément d’information sur ce Focus de méditation

Cette section est destinée aux personnes désirant mieux comprendre tout ce
qui entoure ce Focus de méditation. Veuillez considérer ce qui suit avec
une certain recul de façon à ne pas laisser tous ces détails teinter la
vision positive que vous désirez conserver tout au long de votre
méditation. Puisque ce sur quoi nous focalisons notre attention croît en
importance, plus notre état d’esprit sera positif, mieux nous réussirons à
exprimer une vision de guérison pour l’ensemble de la planète. Nous
préférons fournir le complément d’information suivant parce qu’il nous
apparaît nécessaire de bien comprendre ce qui a besoin d’être corrigé afin
ainsi de former une image plus claire et mieux structurée en notre
conscience et par conséquent maximiser l’effet bénéfique recherché.

Voir aussi la version anglaise de ce Focus de méditation au
http://www.aei.ca/~cep/MeditationFocus57.htm

De : http://fr.news.yahoo.com/020202/202/2gxpg.html

Forum social mondial à Porto Alegre contre Forum économique
(2 février 2002)

PORTO ALEGRE (AFP) – Le IIè Forum social mondial (FSM) de Porto Alegre
(Brésil) a montré vendredi les deux pans de la mobilisation
anti-mondialisation libérale: des débats nourris sur ses principales cibles
et des initiatives jaillissant de toutes parts.

De son côté, à New York, la diplomatie mondiale était au rendez-vous du
Forum économique mondial, auquel participent jusqu’à lundi 2.700 dirigeants
politiques et hommes d’affaires. Le thème de la lutte contre le terrorisme
et des différentes approches pour le combattre dominent les débats.

A Porto Alegre, l’université catholique (PUC), centre névralgique du FSM, a
été prise d’assaut par une partie des quelques 60.000 participants qui se
pressaient dans les couloirs et escaliers afin d’atteindre les salles de
conférences. Ces conférences ont épinglé tour à tour le commerce mondial
régi par l’OMC, la dette extérieure des pays du Sud et les flux financiers.

La question “fondamentale” de l’avenir et du rôle de l’Organisation
mondiale du commerce (OMC) n’a pas manqué d’être posée et si toutes les
hypothèses ont été évoquées, c’est la proposition de son abolition ou de
son entière refonte qui semblait l’emporter.

Par ailleurs, la soi-disant “légitimité” de la dette extérieure des pays du
Sud a été évoquée et la création d’un tribunal international pour la juger
a été avancée, avec en ligne de mire l’annulation pure et simple de la
dette.

Tous les intervenants ont évoqué la nécessité de créer un pendant au Club
de Paris (pays créanciers), qui pourrait être, par exemple, un syndicat des
pays endettés qui se trouvent pris dans le cercle vicieux de la
renégociation de leur dette.

Enfin, le principe de l’installation d’une taxe comme la taxe Tobin sur les
flux financiers a été maintenu, et devrait resurgir lors de la conférence
sur l’aide au développement qui se tiendra le 22 mars à Monterrey
(Mexique).

De leur côtés, les participants de Porto Alegre et les manifestants
anti-Davos de New York ont confraternisé, par vidéo-conférence interposée.

Une centaine de manifestants ont fait irruption dans le hall de
l’université catholique où se déroule un forum parallèle de parlementaires
pour protester contre la présence de députés français et italiens
favorables à l’intervention américaine en Afghanistan. Dans la soirée, plus
de mille personnes se sont bousculées pour assister à une conférence “pour
un monde sans guerre possible” de Noam Chomsky, le célèbre linguiste et
militant américain.

Samedi, la journée se partagera entre thématiques écologiques et de santé
(eau, médicaments) dans les débats et diverses manifestations. Si les
Argentins ont promis un concert de casseroles, devenues le symbole d’une
faillite économique tellement profonde qu’elle laisse les assiettes vides,
les femmes de plusieurs associations féministes défileront à coup de
sifflet contre “toute forme d’intégrisme”.

A New York, plus de 5.000 policiers, des routes barrées et des rangées de
blocs en béton à l’extérieur protégeaient le palace Waldorf Astoria, centre
névralgique du Forum, sorti pour la première fois en 32 ans de la station
de ski suisse de Davos. Il se déroule à New York en solidarité avec la
ville traumatisée par les attentats du 11 septembre.

Le secrétaire d’Etat Colin Powell, tout en affirmant que la campagne contre
le terrorisme ne faisait que commencer, a souligné vendredi l’importance de
traiter les causes de la violence et du terrorisme.

“Le terrorisme se développe là où règnent la pauvreté et le désespoir”, a
déclaré M. Powell en ouvrant un débat sur la nécessité de maintenir une
solide coalition internationale pour créer un monde plus stable.

Et “nous devons nous lancer à l’assaut de la pauvreté et du désespoir”,
a-t-il poursuivi devant notamment Javier Solana, responsable de la
politique extérieure de l’Union européenne, et Hubert Védrine, ministre
français des Affaires étrangères.

Cette approche a été saluée par les participants européens à cette
discussion, qui ont répété la préoccupation de l’Union et de ses membres de
ne pas considérer la lutte contre le terrorisme en dehors du contexte dans
lequel il se développe. “Nous devons former une coalition contre la
pauvreté et les frustrations”, a souligné M. Solana.

M. Védrine a encore été plus franc dans l’expression de l’impatience des
Européens à l’égard de ce qu’ils perçoivent comme un “cavalier seul” des
Etats-Unis.” Il est trôt top pour parler d’une coalition en faveur d’un
monde plus stable”, a-t-il estimé. “Je préfère parler d’une coalition pour
créer un monde plus juste”. Et pour le ministre français, parvenir à un tel
objectif requiert que “les tentations de l’unilatéralisme” soient
abandonnées.

Le secrétaire général de l’Otan Sir Richardson, le Premier ministre
australien John Howard, le ministre des Affaires étrangères turc, Ismail
Cem, et le ministre sud-coréen des Affaires étrangères, Han Seung Soo,
participaient également à ce débat.

Le chancelier allemand Gerhard Schroeder a de son côté plaidé pour plus de
justice sociale dans le monde, pilier central selon lui de la lutte contre
le terrorisme. Sur le plan économique, le chancelier allemand a déclaré que
“des signaux réjouissants” plaidaient pour une amélioration de l’économie
dans la zone euro en 2002.

De : http://fr.news.yahoo.com/020201/202/2gw11.html

Le Forum de Porto Alegre entre dans le vif du sujet (1 février 2002)

PORTO ALEGRE (Brésil) (AFP) – Lancé jeudi par une marche pour la paix qui a
réuni 40.000 personnes, le 2ème Forum social mondial (FSM) de Porto Alegre
va s’atteler dès la première heure ce vendredi à la contruction de son
“autre monde” à travers une multitude de conférences, séminaires et
ateliers.

Des Indiens du Brésil, aux jeunes Québécois en passant par les grandes
figures de l’anti-mondialisation libérale mais aussi de nombreuses
délégations de toute l’Amérique latine et tout particulièrement
d’Argentine, ils ont tous défilé à travers la ville dans une ambiance calme
et bon enfant.

Ils respectaient ainsi la volonté des organisateurs de se démarquer des
manifestations de Seattle contre l’OMC en 1999 et de Gênes contre le G8 en
2001, arrivant sans aucun incident au “campement des jeunes” dans un parc
de la ville.

Le maire de la capitale de la résistance à l’esprit “Davos”, Tarso Genro, a
déclaré à la foule que “des milliers et des milliers de personnes du monde
entier ont les yeux rivés sur la lutte de Porto Alegre pour construire un
autre monde”. “Le Forum social illumine la possibilité de contruire un
monde de paix, mais avec les principes de citoyenneté, d’égalité et de
démocratie”, a dit l’édile, membre du Parti des travailleurs, principal
parti d’opposition de gauche, avant de céder la place à la fête.

Vendredi sera bien plus studieux, avec le début des quelque 700 ateliers,
100 séminaires et 28 conférences plénières en quatre jours de débats sur
les thèmes: commerce mondial, multinationales, contrôle des flux
financiers, dette extérieure des pays du Sud, emploi, économie solidaire et
une conférence spéciale bilatérale Afrique-Brésil.

Se presseront alors dans l’immense complexe de l’Université catholique de
l’Etat de Rio Grande do Sul (la “PUC”) quelques-uns des 63.000 participants
venus de 150 pays.

“L’importance de ce Forum ne concerne pas seulement la quantité de
personnes qui participent, mais la quantité énorme de thèmes importants qui
y seront débattus”, a estimé devant la presse “Lula”, leader historique du
principal parti brésilien d’opposition de gauche, le Parti des Travailleurs
(PT), et en tête des sondages pour l’élection présidentielle en octobre.

Par ailleurs, vendredi et samedi, se déroulera en marge du FSM un Forum
parlementaire mondial, qui en est lui aussi à sa deuxième édition. Ses
participants devront “répondre au défi de réfléchir à la situation sociale,
politique et économique mondiale dans l’ambiance de guerre à laquelle les
peuples sont en train d’être soumis”, affirment les organisateurs.

Près de 700 parlementaires du monde entier se retrouveront pour bâtir un
contrepoids politique à la mondialisation libérale, qui passe par la
structuration d’un réseau international.

De : http://fr.news.yahoo.com/020201/202/2gx8b.html

Porto Alegre: le Forum épingle les principaux accusés de la mondialisation
(1 février 2002)

PORTO ALEGRE (AFP) – Commerce mondial, dette extérieure des pays du Sud et
flux financiers: la première journée de débats du IIe Forum social mondial
de Porto Alegre a épinglé les principaux accusés de la mondialisation
néolibérale.

CLIP

Pour contrer l’idée que la libéralisation “profite à tous”, Mme Keet a
rappelé que depuis la création de l’OMC en 1995, “le commerce a augmenté de
30% mais de manière très inégale: la part de l’Amérique latine dans les
échanges mondiaux est tombée de 11 à 5%, celle de l’Afrique de 8 à 2% et
celle des 49 pays les plus pauvres ne représente plus que 0,4%”.

De son côté, le Malaisien Martin Kohr, de Third World Network, a soutenu
que “l’OMC ne soutient pas le libre-échange, bien qu’elle ait obligé les
pays pauvres à ouvrir leurs économies au libéralisme, mais est un levier de
protectionnisme pour les pays riches”.

Ces derniers avaient “promis d’ouvrir aussi leurs marchés, de réduire les
aides aux secteurs tels que l’agriculture et ils ne l’ont pas fait. Par
contre, quand les gouvernements du Sud veulent construire des
infrastructures, tels qu’une route, ils se font attaquer par les
multinationales étrangères sous prétexte que cela favorise les entreprises
locales”, s’est-il emporté.

CLIP

Le Français Eric Toussaint, du Comité pour l’Annulation de la Dette des
Pays du Tiers-Monde (CADTM), a rappelé que la dette publique extérieure des
pays en voie de développement totalise 2.000 milliards de dollars alors que
la dette publique des Etats-Unis atteint à elle seule 5.000 milliards.

“Le total des dettes des pays riches est de 22.000 milliards de dollars,
soit dix fois celle des pays les plus endettés”, a-t-il noté.

“Cela signifie que l’annulation complète des dettes des pays pauvres
représente moins de 5% des dettes des pays riches et cela ne fait donc
courir aucun risque au système financier international”, a relevé M.
Toussaint.

“C’est donc un problème politique, une forme de mainmise du gouvernement
capitaliste sur les pays en voie de développement, un instrument de
corruption”, a-t-il estimé en soulignant que les élites locales
privilégiées étaient “en harmonie avec le G7”, le groupe des sept pays les
plus industrialisés du monde.

Enfin, le principe de l’installation d’une taxe comme la taxe Tobin sur les
flux financiers n’a pas été remis en question.

De : http://fr.news.yahoo.com/020202/202/2gy9g.html

Journée de protestation samedi au Forum économique de New York
(2 février 2002)

NEW YORK (AFP) – Les militants anti-mondialisation ont défilé sous forte
garde policière samedi à New York pendant que les grands de ce monde se
penchaient, au Forum économique mondial, sur l’état de l’économie et l’aide
aux plus pauvres.

CLIP

Pendant ce temps, dans l’enceinte du Waldorf Astoria, responsables
politiques, patrons de multinationales et personnalités de la société
civile tentaient de répondre aux défis posés par le terrorisme et la
pauvreté.

“L’économie mondiale reste faible” mais “vraiment la reprise est en route”,
notamment aux Etats-Unis, a affirmé le directeur général du Fonds monétaire
international (FMI) Horst Koehler.

Le ministre francais des Affaires étrangères Hubert Védrine a estimé pour
sa part qu’il y avait cette année dans l’air du Forum “comme une mauvaise
conscience chez les pays riches” après les attentats. Les avis restent
toutefois partagés sur la lutte contre la pauvreté dans le monde et la
responsabilité des pays les plus industrialisés.

Le chanteur Bono, qui milite activement pour la suppression de la dette des
pays les plus pauvres, a montré du doigt la politique américaine “qui
voudrait faire quelque chose pour l’Afrique mais ne veut pas gaspiller
l’argent des contribuables”.

Le secrétaire américain au Trésor, Paul O’Neill, a répondu qu’il était
possible d’atteindre partout le niveau des vie des Etats-Unis avec une
meilleure éducation et d’autres institutions étatiques.

“La question n’est pas combien on dépense”, a-t-il dit, en rejetant l’idée
que les pays riches aient à verser chaque année un montant minimum d’aide
publique aux pays pauvres, comme le seuil de 0,7% du PIB fixé par les
Nations Unies.

Le responsable américain a plaidé toutefois, au nom de la morale, en faveur
d’une aide concrète pour la lutte contre le sida ou les problèmes de l’eau
en Afrique.

Bono a d’ailleurs annoncé qu’il allait faire un voyage en Afrique au
printemps en compagnie du secrétaire au Trésor. “Il ramènera autre chose
qu’une lance souvenir”, a-t-il promis.

Le fondateur du groupe Microsoft, Bill Gates, qui a mis des centaines de
millions de dollars dans une fondation charitable, a aussi souligné la
nécessité d’apporter une aide médicale plus soutenue.

Trente millions d’enfants ne sont pas vaccinés, a-t-il dit. “Cela peut être
résolu avec des sommes très modestes”, a-t-il souligné.

VOIR AUSSI

Le site officiel du sommet social de Porto Alegre. Nombreux textes à
télécharger en PDF
http://www.forumsocialmundial.org.br/

Porto Alegre 2002
http://www.portoalegre2002.org/

Dossier complet sur le Forum social mondial
http://fr.fc.yahoo.com/p/portoalegre.html

Forum économique mondial
http://fr.fc.yahoo.com/d/davos.html

L’autre Davos – Le contre sommet de Davos
http://www.otherdavos.net/

Mondialisation et OMC
http://fr.fc.yahoo.com/o/omc.html

IndyMedia Center – Agence de presse. Actualité en direct
http://france.indymedia.org/

L’Autre Davos – Site contestataire réalisé par Attac Suisse
http://www.otherdavos.net/

Melting-Pot de l’espoir à Porto Alegre (01/02/02)
http://www.liberation.com/quotidien/semaine/020201-040022080ECON.html

Quartier de haute sécurité à New York
http://www.liberation.com/quotidien/semaine/020201-040023082ECON.html

Forum de New York: les Etats-Unis promettent de s’attaquer aussi aux causes
sociales du terrorisme (1 février 2002)
http://fr.news.yahoo.com/020201/5/2gwpt.html

——-

4. Veille pour la paix au Proche Orient

Voici les plus récents développements relatifs au Proche Orient. Veuillez
conserver également cette situation à l’esprit durant vos méditations au
cours des deux prochaines semaines afin d’aider là aussi à faire en sorte
que la paix y règne.

De : http://fr.news.yahoo.com/020202/202/2gxtj.html

Proche-Orient: Sharon a rencontré des responsables palestiniens
(2 février 2002)

JERUSALEM (AFP) – Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a eu son
premier contact avec des responsables palestiniens depuis son élection il y
a un an, peu avant une visite à Washington, sans pour autant lâcher l’étau
autour du président palestinien Yasser Arafat.

M. Sharon a rencontré secrètement dans ses bureaux à Jérusalem mercredi le
président du Conseil législatif palestinien, Ahmed Qoreï, le numéro deux de
l’OLP, Mahmoud Abbas, et le conseiller économique du président Yasser
Arafat, Mohammad Rachid.

La radio publique israélienne a fait état vendredi de cet entretien et
précisé qu’il a eu lieu avec le feu vert de M. Arafat.

“Comme je l’ai déjà dit, j’ai donné l’ordre de continuer tous les efforts
et de poursuivre les contacts avec les Israéliens à tous les niveaux et par
tous les moyens”, a déclaré M. Arafat samedi à Ramallah (Cisjordanie).

D’autres contacts ont eu lieu avec une rencontre vendredi soir entre le
ministre des Affaires étrangères israélien Shimon Peres et M. Qoreï à New
York pour discuter d’un projet de plan de paix qu’ils tentent de mettre au
point.

Vendredi également, la haute commission de sécurité mixte s’est réunie en
Israël en présence de représentants américains, selon les Palestiniens.

La radio israélienne a précisé que M. Sharon avait accepté la demande des
trois responsables palestiniens de poursuivre les contacts pour parvenir à
un cessez-le-feu à son retour des Etats-Unis, où il doit rencontrer jeudi
le président George W. Bush.

Selon la radio, les Palestiniens ont exigé de M. Sharon l’arrêt des
liquidations d’activistes palestiniens, la fin des incursions militaires en
zones palestiniennes et la levée du blocus imposé à M. Arafat confiné à
Ramallah depuis le 3 décembre.

M. Sharon a pour sa part exigé l’arrestation de “tous les terroristes
recherchés”, le démantèlement des groupes “terroristes”, la confiscation
des armes détenues illégalement par les “organisations terroristes”, des
opérations “sérieuses” pour faire échec à des projets d’attentats
anti-israéliens et l’arrêt “des campagnes d’incitation à la violence”.

Dans une interview publiée vendredi, M. Sharon a indiqué qu’il avait
l’intention de “proposer au président Bush d’ignorer Arafat, de le
boycotter, de n’avoir aucun contact avec lui et de ne lui envoyer aucune
délégation”. “En dehors d’Arafat, il y a d’autres dirigeants palestiniens
et je les rencontrerai”, a-t-il cependant ajouté.

Quelque 300 Israéliens juifs et arabes qui font partie du mouvement
“Ta’ayouch”, (co-existence en Arabe) ont rencontré samedi le président
palestinien pour dénoncer l’occupation israélienne des territoires
palestiniens.

A Damas où il a entamé une visite de trois jours, le président grec Costis
Stéphanopoulos a affirmé qu’Israël “poussait les Palestiniens au
désespoir”.

“Nous ressentons une profonde inquiétude au sujet de la tragédie en cours
dans les territoires palestiniens, de la poursuite de la violence et de
l’effusion de sang, quelque soit son origine ou ses victimes”, a-t-il dit
lors d’un dîner offert en son honneur par le président Bachar al-Assad.

Sur le terrain, des chars israéliens ont pénétré samedi soir près de la
ville de Khan Younès dans le sud de la bande de Gaza, selon de source de
sécurité palestinienne.

A Ramallah, le numéro deux du Front populaire de libération de la Palestine
(FPLP) Abdelrahim Mallouh a annoncé le retrait de son groupe du Comité
exécutif de l’OLP, dont il était l’un des principaux membres, pour
protester contre la détention de son chef Ahmad Saadat par l’Autorité
palestinienne.CLIP

De : http://fr.news.yahoo.com/020201/85/2gwky.html

L’état-major de Tsahal réagit à la “grogne” des réservistes
(1 février 2002)

JERUSALEM (Reuters) – Le général Shaul Mofaz, chef d’état-major de l’armée
israélienne, a vivement réagi à la grogne d’une partie des soldats et
officiers de réserve qui ont fait savoir publiquement qu’ils refusaient
désormais d’accomplir leur période annuelle de service dans les territoires
occupés.

“Lorsque l’on organise une telle campagne sur des bases idéologiques, cela
va plus loin que le refus de servir. C’est de l’incitation à la rébellion”,
a-t-il affirmé sur les ondes de la radio de l’armée israélienne. “C’est un
acte on ne peut plus sérieux sur lequel l’Etat doit se prononcer, pas
seulement l’armée.”

Les deux initiateurs de la pétition, signée par 50 soldats et officiers de
réserve “dissidents”, Yaniv Itzkovich et David Zonshein, ont été
“temporairement relevés de leurs fonctions” jusqu’à ce que les
circonstances de leur initiative aient été “éclaircies” avec leur
commandant de division, a annoncé jeudi un porte-parole de Tsahal.

Mofaz s’est déclaré contre l’exclusion des rebelles de l’armée, préférant
la solution de leur mutation, dans un premier temps, puis des sanctions
disciplinaires, s’ils persistent dans leur refus d’obéissance, afin
d’éviter une contagion de leur mouvement.

Appartenant à des unités de combat, les signataires de la pétition, publiée
il y a une semaine par la presse, affirment vouloir ne pas ternir la
réputation de Tsahal en se soumettant à des tâches d'”occupation” qui lui
font “perdre son âme”, comme la défense des colonies juives en territoire
palestinien.

UNE “CONTRE-PETITION”

Les auteurs de la pétition, qui espèrent recueillir sous peu un
demi-millier de signatures, ne seraient pas, selon Mofaz, “représentatifs”
des réservistes, qui “comprennent très bien leur mission et oeuvrent jour
et nuit à l’objectif commun d’assurer la sécurité d’Israël”.

Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit du premier défi de ce genre lancé à
leur commandement par des militaires depuis le début, le 28 septembre 2000,
de la nouvelle vague d’agitation nationaliste palestinienne qui a fait près
de 1.100 morts, dont près d’un quart d’Israéliens.

La contestation, davantage dictée, selon Mofaz, par des motivations
politiques que morales, inquiète l’état-major, qui est lourdement dépendant
des réservistes dans la situation de sécurité dégradée qui prévaut
actuellement dans les territoires occupés.

Une contre-pétition a commencé à circuler sur internet, censée émaner de
réservistes se disant pour leur part résolus a remplir leur devoir national
sacré dans les territoires occupés. Le parrain de cette initiative, Nir
Aboodraham, assure avoir déjà recueilli un demi-millier de signatures.

En principe, chaque citoyen israélien âgé de 18 ans à 45 ans est tenu
d’accomplir chaque année une période militaire allant jusqu’à quatre
semaines, à l’exception des Arabes israéliens et des objecteurs de
conscience juifs ultra-orthodoxes.

De : http://www.liberation.com/israel/index.html

Sharon perd un peu de la confiance des Israéliens

Un an après son élection, le Premier ministre israélien voit sa cote de
popularité baisser fortement – Il en appelle à George Bush pour isoler plus
encore Arafat

Pour la première fois depuis son accession au pouvoir, le 6 février 2001,
la cote de popularité d’Ariel Sharon est tombée à moins de 50%. Le Premier
ministre israélien a perdu, en un mois, 9 points de popularité, à en croire
un sondage du quotidien conservateur «Maariv» publié vendredi. Pire encore
pour le chef du gouvernement, 54% des personnes interrogées se déclarent
insatisfaites de la façon dont Ariel Sharon traite les problèmes de
sécurité.

La même enquête révèle en contrepoint que plus de la majorité des
Israéliens souhaitent un renversement de Yasser Arafat. Dans une interview
publiée également vendredi par «Maariv», mais révélée dès jeudi, où le
Premier ministre déclare regretter de ne pas avoir «liquidé» Yasser Arafat
en 1982, Ariel Sharon précise qu’actuellement son gouvernement ne compte
pas «démanteler l’Autorité palestinienne, car cela porterait tort au pays».

CLIP

Peres a rencontré des Palestiniens en marge du Forum (2 février 2002)
http://fr.news.yahoo.com/020202/85/2gyci.html

NEW YORK (Reuters) – Le
ministre israélien des Affaires étrangères, Shimon Peres, a rencontré des
responsables palestiniens pendant près de deux heures dans la nuit de
vendredi à samedi, en marge du Forum économique mondial qui se tient à New
York, a annoncé son porte-parole, Yoran Dori.

Arafat en butte aux pressions du FPLP et d’Israël (2 février 2002)
http://fr.news.yahoo.com/020202/85/2gxzh.html

JERUSALEM (Reuters) – Yasser
Arafat, privé de sa liberté de mouvement par Israël, a été soumis samedi
aux pressions d’un autre bord, un mouvement palestinien radical ayant
annoncé son retrait provisoire du comité exécutif de l’OLP pour protester
contre l’arrestation de son dirigeant.

Dossier complet sur le Proche Orient
http://fr.fc.yahoo.com/p/proche-orient.html

——-

Si quelqu’un d’autre vous a fait suivre ce courriel et que vous désirez
continuer à recevoir ces Focus de méditation, il vous suffit d’envoyer un
courriel en blanc à groupe-focalisateur-subscribe@egroups.com Pour la
version anglaise, envoyez-le à focus-group-subscribe@egroups.com Pour la
version espagnole, envoyez-le à alertas-alta@elistas.net

Pour visiter les archives de nos précédents envois et prendre connaissance
des diverses recommandations faites par le Groupe focalisateur afin de
mieux contribuer à cette initiative mondiale, aller à
http://www.aei.ca/~cep/GroupeFocal.htm

MERCI DE CONTRIBUER À UNE LARGE DIFFUSION DE CE FOCUS DE MÉDITATION

Bien cordialement
ROGER
Site Alliance Humaniste
” Le Coeur et l’Action”
http//:perso.wanadoo.fr/humanah

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account