L’ Amour et laRéalité

Il était une fois une âme qui érrait dans ce monde à la recherche de ce qu’elle n’appercevait pas mais qu’elle sentait. Se balladant dans cette terre et en évoluant constamment en passant par les choses qu’elle détestait mais qui la fesaient évoluer, elle tomba un jour sur une autre âme.

Celle-ci tomba amoureuse de celui-ci et réciproquement ils sentirent la meme attirance, ils se virent donc en réel dans le plan physique où nous sommes. Leur amour était si grand, incommensurable, que le jeune homme alors apperçut la lumière de cet être et commenca à l’idéaliser, pour elle il apprit la magie, lui qui auparavant n’etait que spirituel il decida d’élargir sa vision des faits allant croire a beaucoup de choses, tres vite elle lui apprit des notions qu’il est interdit de connaitre aux simples mortels, il alla de la connaissance de l’être indigo, passant par la wicca, puis par les facultés extra-sensorielles, par la mythologie, il voyaga aux pays des vampires pour la voir, il apprit le language du haut elfique, puis eût des notions de kabbale, étudia beaucoup de livres sacrés, il alla à la rencontre des démons incarnés de cette terre, car il avait soif de connaissance, il oublia peu a peu son Dieu qui était profondemment encré dans son coeur depuis sa tendre jeunesse. Il finit par éprouver les sentiments de télépathie, de clairvoyance, il comprit dans quel monde il était, et comment le diable attaque réellement, par le libre arbitre, et le mensonge. Dans son long périple, il vu des choses magnifiques avec son elfe a lui, elle l’amena a croire aux voyages akachiques, astraux, aux elfes, et a tout ce monde de contemplation. Le plus beau des voyages.

Mais un jour la vision de jeune homme éclairé, qu’il possédait auparavant lui réapparut, il se sentit mal car il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, c’est alors que peu après il alla meme jusqu’ à pécher contre la volonté de son père celeste. Mais la jeune fille l’aida à ne pas pécher. Alors vinrent les épreuves de la vie, il fut manipulé par la vie, par une puissance qu’il ne comprenait pas, decidémment il ne comprenait rien, mais il avait quelque chose que personne ne pouvait se douter si ce n’est son esprit en lui, il possédait une intuition, et la double protection de son pere celeste et terrestre. Il arriva ce qui dut arriver, on lui vola sa bien-aimée, son âme-soeur. Son unique raison de vivre.

Quelle décision alla-t-il prendre’ Lui ne comprenait toujours rien, il était un esprit désemparé, affaibli, soudainement épuisé par la vie. Son lourd fardeau il le portait sur son épaule et il était seul, seul façe a tous, façe a son destin, sans amis. Corrompu par autant de théories par-ci par-là, il décida d’aller dans le mal et d’invoquer satan et de lui donner son âme afin de faire le mal car il éprouva de la haine, il était terriblement déçu de son sort de sa condition humaine, il remettait tout en cause.

Une fois encore, l’esprit de la jeune fille de la lune sût que faire, ils firent un marché. Il ne vendrait pas son âme, car elle ne le voulait pas, il ne pu resister a sa tristesse et il pleura en lui promettant de ne pas la vendre. Il lui resta une seule solution en tête, errer en tant que chevalier solitaire, de veiller sur elle et d’être son confident en ésperant que l’aveuglement de la jeune amie disparaisse. Malheureusement où comme cela était écrit il lui sembla qu’il avait fait un pacte involontaire ou une incantation avec le mal, car il ressentait une évolution de puissance en lui, il apprit donc qu’il n’était autre qu’un etre clairvoyant, il pu ainsi finalement justifier son intuition et sa chance qu’il avait depuis tout petit. Il avait toujours été incomprehensible, il le resterait car cela était écrit Mektoub. Sa puissance se transforma rapidement en comprehension, il devenait vampire, il avait perdu son etre chere, il lui manquait cette affection qui lui permettait de vivre. Il ressentait de la haine envers tous dans la rue, dans les forets..; il ne dormait plus, il ressentait la peine de son amie qui elle aussi souffrait terriblement, car celle-ci était tres empathe et exposé aux tendances de ses nerfs. Ils avaient mal les deux, mais aucune solution n’apparaissait. Notre personnage perdu tout ce qu’il possédait pour cette jeune amie, il ne lui en voulait point, il était heureux de savoir si elle allait bien, elle avait fait son choix. Ils ne seraient qu’amis.

Mais cette âme sensible ne pouvait pas vivre sans elle, au lieu où généralement ils se donnaient rendez vous, elle était de moins en moins présente, il en souffrait terriblement de supporter toute cette tromperie devant ses yeux, du jeu qu’on pouvait faire de son coeur. Mais il ne pouvait attendre qu’on le rejette en premier et que leur relation s’atténue a petit feu. Il décida donc de lui faire une lettre d’Adieu, ce fût la plus grosse bétise de sa vie, car il provoqua le mal volontairement mais sans le savoir. Réveillé par une force il devint triste car il se rendit compte qu’il avait provoqué sa propre perte, lui qui éssayait d’être positif afin que son amie ait une force de lutter façe a ses problèmes, il lui fit mal autant qu’elle lui avait dechiré le coeur. Il en était vraiment navré, il décida de mettre fin a ses jours. Il ne voulut même pas prier car il savait que s’il priait il serait sauvé.

Le jour j arriva, un bus passa, deux bus passèrent, il ne s’en rendaient pas compte, de ce qu’il alla faire, ca aurait servi a quoi’ il marcha rempli de haîne, il affronta dans le regard des humains passant, la haîne et la pitié, toutes les notions connues de l’homme lui passèrent dans la tete, dans les yeux. Sans réfléchir baissant les yeux, il baissa les bras, la derniere ligne verte, à bout de forces, un bus arriva il l’entendait malgrés la perte de ses sens, il ferma les yeux et s’engagea dans la route. Elle lui avait dit qu’il était fort, cette force le sauva, il s’arreta net devant le bus, les yeux fermés, le bus passa devant lui le frôla, il sentit l’âme de son être au plus profond de lui même. Il comprit que sa haîne devait se changer en amour et qu’il ne pouvait vivre sans elle, il accepta donc son rôle d’ami. Il avait un don celui de l’amour, sa vie était résumé en quelques mots, l’amour et le pardon.

Il alla donc demander de l’aide a des êtres qu’il ne connaissait pas, au hazard prit dans la foule, il suivit son sens mysthique. Il lui demanda pardon. Pardon. Il souhaitait vraiment faire la volonté de son Dieu, le Dieu de son enfance, et avoir son amie a ses côtés, et il lui repromit qu’il tiendrai ferme a toutes ses promesses, qu’il serait un bâton pour la soutenir lorsqu’elle irait mal, plus qu’une baguette magique. Un destin était écrit, et dans cette écriture, il y avait le nom des deux êtres liés sur une partielle de rouleau, ce rouleau de vie.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account