Quels sont donc ces vers…

Quels sont donc ces vers qui coulent dans ma tête ?

Tous inspirés de mon Être,

Je n’ecris rien d’autre que ce que je suis,

Vers, dans lesquels vous retrouverez ce que vous êtes.

On me souffle et parfois, sans doute je m’essoufle,

Pourquoi Ô mes frères dormez-vous ?

Réveillez-vous et chantez, dansez,

Au rythme du silence, à la vitesse de la pluie,

Vous êtes ce que Je suis,

Car Je suis celui que Vous êtes,

Sentiment étrange et pur ,

d’une douce nostalgie ,

qui me fait dire,

Ô combien,

Je vous Aime,

Bientôt ,

Le regard aura remplacé la vue,

L’écoute aura remplacé l’ouie,

La parole aura remplacé le langage,

Les sens renoueront avec leur essence,

Que cela ne vous ait aucun sens,

Me permet de crier à l’évidence.

Toutes ces choses dont je suis le témoin,

Celles qui trahiront ma folie et votre aveuglement,

Il n’appartient qu’à vous d’en être le Témoin,

Parfois le doute s’installe,

Dans une réalité où l’on a choisit d’oublier,

Mais quand , le coeur s’ouvre,

Ce n’est pas seulement l’Amour qui l’envahit,

C’est Uniquement l’Amour,

Là est toute la nuance,

Dénuée de Sens.

J’entends les plaintes,

De ceux qui refusent.

J’entends les larmes,

De ceux qui oublient,

J’entends les voies,

De ces êtres de beautés,

Qui me guident,

Ils sont Vous,

Et Moi,

Et ceux que vous ne voyez pas.

On ne peut pas croire à l’impossible,

Tel est ce que l’on vous à inculquer,

Votre vie, n’a été qu’un immense purgatoire,

Dans laquelle vous vous êtes permit de jouer le Jeu,

De ce que vous n’êtes pas,

Vous avez été dépouillés,

Vous serez lavés,

Croyez à ce que vous aimerez voir,

Et alors Vous verrez ce que vous croyez.

Car votre croyance, si elle né du coeur,

Est Vraie, au delà de ce que vous imaginez,

Vous vous êtes perdus dans un desert ,

Où, ce qu’il vous reste de l’Amour n’est plus qu’une humble gorgée d’eau,

Buvez cette gorgée, et vous serrez rassasiez.

Enfin, vous rayonnerez, de cette Lumière ,

Qui est Vous, qui nait en Vous,

Qui n’est en Vous que si vous le souhaitez.

Souhaitez, acceptez, pardonnez,

Et comprenez ,

L’Ame-our.

Paix et Amour. Soyez bénis.

Charles

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Atlantyd.org © 2001-2024 Agence web AMBA

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account